04/05/2020 10:42
Ce n'est pas un hasard si la chaîne CNN appelle Cu Dà un "paradis des vermicelles". Bien que ce village soit connu pour son métier traditionnel de production du "tuong" (sauce de soja), le "miên" (vermicelles de canna) de Cu Dà est célèbre dans toutes les régions du pays.
>>Cu Dà, un village de métier traditionnel de miên dong à Hanoï
>>L’architecture franco-vietnamienne au village de Cu Dà

Des vieilles maisons du village de Cu Dà sont encore bien conservées jusqu’à nos jours. Photo : CNN/CVN

Situé à environ 20 km à l'ouest de la capitale de Hanoï, Cu Dà se fait toujours l’écho de l'âme de l'ancienne architecture vietnamienne. Le village de Cu Dà a déjà été nommé par la chaîne télévisée CNN comme le "paradis des vermicelles" lors de l’enregistrement de son émission sur le village de Cu Dà.

Bien que le village de Cu Dà ait son métier traditionnel de production de la sauce de soja, il est célèbre pour ses spécialités de "miên". Depuis des générations, ses vermicelles parcourent du Nord au Sud et est devenu un plat familier des millions de familles. La marque commerciale des vermicelles de Cu Dà vient au cœur comme une chose incontournable grâce à des vermicelles dorées mais lorsqu’elles sont cuites, elles sont très claires, tendres et parfumée.

Séchage de vermicelles dorées à Cu Dà.
Photo : CTV/CVN

Il y a beaucoup d'émotions quand on parle de Cu Dà, un village aux architectures mixtes de toutes sortes, de l'Asie à l'Europe, malgré de différentes architectures, l’âme vietnamienne se ressent toujours au village.

Selon l'évolution de la société, Cu Dà a également rapidement revêtu de nouveaux vêtements. Les vieilles maisons à l’âme vietnamienne, à l'architecture chinoise ou française disparaissent progressivement, laissant la place aux grands bâtiments de style de l'architecture contemporaine.  

À la fin du XIXe siècle et au début du XXe siècle, Cu Dà était un village prospère, une porte commerciale située sur les rives de la rivière Nhuê. Son métier traditionnel de production de la sauce de soja qui est connu partout, peut-être grâce au transport fluvial pratique. Le "tuong" du village de Cu Dà est ainsi plus facile à échanger et à distribuer que les autres villages.

Production du tuong (sauce de soja) à Cu Dà.
Photo : CTV/CVN
 

Parallèlement au développement de la société, Cu Dà a également été contraint de se transformer pour s'intégrer à la vie générale. Par conséquent, l'image de Cu Da est actuellement une combinaison de l’ancienneté et de la modernité et de l'âme ancienne et de la vie réelle des habitants de Cu Dà.

NDEL/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’originalité des villages de broderie du Vietnam

Le Vietnam accueille 3,73 millions de touristes étrangers en cinq mois Le nombre total de touristes étrangers venus au Vietnam entre janvier et mai a régressé de 48,8% par rapport à la même période de 2019, a fait savoir l’Office général des statistiques du Vietnam (GSO).