04/10/2017 17:53
Avec une trentaine d’adresses à tous les arrondissements de la capitale et d’autres dans des grandes villes du pays, la chaîne Công cà phê persuade les amateurs de café par sa décoration unique qui retrace la ville de Hanoï durant la période de subvention budgétaire.

Un café Công situé au centre de la capitale, près la Cathédrale Saint-Joseph connue.

Quel est le café où un jeune emmène son ami venu de loin à Hanoï ? Il est probablement le café Công pour que l’on puisse profiter une ambiance authentique de la capitale dans la période de 1976-1986. On ne peut pas trouver nulle part où autant de coins nous racontent des histoires sur les moments et gens d’une telle période. 

Chacun son café préféré. Mais Công est la plus hanoïenne, même si elle est devenue tellement prisée à Hanoï, l’identité est toujours maintenue chez Công. L’ancienneté y reste nette et visible.  

«Un billet pour mon enfance, s’il vous plaît !»

Les quadragénaires et quinquagénaires aiment Công à leur manière. Venant prendre du café ou du jus de fruit à Công, ils peuvent être surpris en voyant des meubles, que sont tables, chaises, lampes et des objets de décorations comme des rouleaux fils qui couvrent un mur, des machine à coudre, des étagères de ustensiles, etc.

Les âgés se disent «Des objets qu’on voyait souvent quand on était petit, on les croise maintenant là».

Bien qu’ils soient de même style, les décorations des cafés Công sont différentes l’un à l’autre. Et pourtant, Công ne désespère ses clients en ce qui concerne la conception, l’installation des objets et l’utilisation des trucs caractérisant la période de subvention budgétaire comme objets de décoration. On aime y aller pour non seulement sentir l’odeur du temps mais encore voir comment ses mémoires s’affichent et se rangent.

Et enfin, les cafés Công comprennent des espaces très romantiques. Il y a souvent des sièges en plein air au service des clients aimant profiter l’ambiance de Hanoï. C’est idéal de commencer une journée en se mettant à Công dans la rue Nhà Tho, contemplant la Cathédrale Saint-Joseph et des groupes de touristes étrangers qui passent devant, de passer un week-end après-midi à Công dans la rue Truc Bach, en face du lac éponyme, ou de s’asseoir sous des grands feuillages à Công dans la rue Lê Phung Hiêu et d’imaginer qu’on retourne au passé car on est entouré d’anciens immeubles.

En prenant du café à Công, on apprécie la création dans la décoration et la conception ainsi que vivre Hanoï de façon unique.

Công nous apporte des effets positifs sur l’esprit et le sentiment. Cela le rend réputé. Mais il reste encore des points faibles chez Công, que sont la simplicité du menu qui n’est jamais renouvelé et que le prix des breuvages est élevé par rapport à d’autres cafés de même classe. Cependant, avec sa vitalité, Công grandit et se développe durablement, à la présence d’autres grandes marques comme The Coffee House et le typhon ‘thé au lait’ qui envahit actuellement Hanoï et Hô Chi Minh-Ville.

Les jeunes, bien qu’ils suivent de nouvelles tendances, ils ont besoin encore un lieu où ils peuvent savourer de bon café dans un jolie espace confortable. À Công, vous pouvez faire beaucoup de chose, telles que prendre un rendez-vous avec des partenaires, lire, se discuter avec des amis. Công est devenu le nom beaucoup mentionné ou trotte dans leur tête presque immédiatement quand ils tentent d’aller au café. 

La meilleure chose qu’apporte Công, ce n’est pas qu’une destination que l’on fréquente quand on est libre, veut du café ou rencontrer des amis, mais qu’il prouve que l’application des objets venant de la vie quotidienne au Vietnam contribue considérablement aux espaces magnifiques, aux cafés originaux. En  l’occurrence des objets et trucs que l’on utilisait pendant la période de subvention budgétaire. Que Công a repris et a gagné du succès à partir de cette initiative créative.

Kiêu Quang Duc/CVN

Est-ce votre article préféré ?
Oui
Non

 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
À la découverte de la vannerie des Nùng à Cao Bang

La salangane, poule aux œufs d’or de Côn Dao Côn Dao, en Mer Orientale, est un des fiefs des salanganes, ces sortes d’hirondelles marines qui produisent un nid de salive. Une denrée difficile à récolter qui se négocie à prix d’or en Asie.