17/07/2021 11:20
Dâu Khuong Duy est devenu le plus jeune joueur d’échecs vietnamien à se voir décerner le titre de maître national grâce à ses performances obtenues lors des tournois organisés dans le pays.
>>Lê Quang Liêm, nouvel entraîneur en chef de l’équipe d’échecs de l’Université Webster
>>"Vit Ú co tuong", une chaîne YouTube populaire sur les échecs traditionnels

Dâu Khuong Duy a une très bonne mémoire.
Photo : Vietnamnet/CVN

Dâu Khuong Duy a fait parler de lui aux Championnats nationaux d’échecs par équipe (A2) disputés du 29 avril au 10 mai dernier dans la ville de Cân Tho (Sud), en réalisant un score de 6,5/9, ce qui lui a valu d’être sacré maître national. Né le 20 juillet 2011, il est désormais le plus jeune à avoir remporté ce titre en participant à des tournois nationaux.

Selon Dâu Anh Bac, le père de Duy, son fils est spécial car il savait lire à l’âge de 2 ans et a aussi une très bonne mémoire.

D’autres familles ont envoyé leurs enfants à des cours d’échecs pour le plaisir, comme activité parascolaire, mais dès le début, M. Bac était déterminé à former son fils en tant que joueur d’échecs professionnel.

Un succès dès la première année

En janvier 2018, Khuong Duy, à l’âge de 7 ans, a commencé à apprendre les échecs dans un club près chez lui. Il a surpris son père et ses maîtres pour ses progrès très rapides. Seulement quatre mois après ses débuts, il a remporté le tournoi des moins de 7 ans (U7) du club. En août 2018, il a gagné le bronze aux Championnats nationaux dans la catégorie U7.

Dâu Khuong Duy et son père aux Championnats nationaux d’échecs par équipe (A2) disputés en 2021 à Cân Tho (Sud). Photo : Vietnamnet/CVN
Grâce à cette performance, Khuong Duy a été convoqué au sein de l’équipe de Hanoï. Il a été entraîné directement par Luong Trong Minh, premier Vietnamien à être officiellement reconnu par la Fédération mondiale des échecs (FIDE) en tant qu’entraîneur de classe mondiale (formateur FIDE), le plus haut diplôme du système FIDE. Il fait même partie des trois arbitres d’échecs vietnamiens reconnus par la FIDE comme arbitre international. 

Sous la tutelle du coach Luong Trong Minh, Khuong Duy a fait de rapides progrès et a continuellement remporté de nombreuses médailles dans des compétitions internationales.

En juin 2019, il a remporté une médaille d’or en blitz dans la catégorie U8 aux Championnats d’Asie du Sud-Est. Quatre mois plus tard, en septembre 2019, il a surpris beaucoup de spécialistes en remportant la seule médaille de bronze pour la délégation vietnamienne aux Championnats du monde junior, dans l’épreuve d’échecs standard U8. À ce moment-là, il ne jouait aux échecs que depuis environ un an.

De juillet à octobre 2020, Khuong Duy a décroché trois médailles d’or aux échecs standard, blitz et rapide dans le groupe U9 au tournoi national.

Concernant les réalisations de son fils, M. Bac a dit qu’elles provenaient probablement de sa grande passion pour les échecs. "Quand il rentre à la maison après l’école, il consacre beaucoup de temps à étudier des livres d’échecs, faire des devoirs ou jouer aux échecs en ligne", a partagé Dâu Anh Bac.

Sous la tutelle du coach Luong Trong Minh (gauche), Khuong Duy a fait de rapides progrès et a continuellement remporté de nombreuses médailles dans des compétitions internationales.
Photo : CTV/CVN

Il se souvient qu’un soir de 2018, jour d’un match de football entre les équipes nationales vietnamienne et malaisienne au stade My Dinh à Hanoï, M. Bac a dit à Duy de sauter les cours d’échecs pour regarder la compétition, mais le garçon insista pour aller au club.

"Ce jour-là, alors que tout le pays restait à la maison pour regarder le football, nous avons sous une pluie battante été à moto au cours d’échecs. Au club, nous n’avons rencontré que l’entraîneur Luong Trong Minh. Mais ensuite, lui et mon fils se sont précipités pour s’entraîner aux échecs", a-t-il raconté.

Objectif : maître international d’ici 2026

M. Bac a de nombreux souvenirs avec son fils. En observant sa compétition, il peut connaître la situation du match sans regarder l’échiquier, juste en observant l’attitude de son fils.

"Chaque fois qu’il faisait face à des situations difficiles, il se tenait la tête. Mais s’il se levait, je savais qu’il allait gagner. Donc, quand je l’accompagnais à des tournois, si je devais sortir un moment, j’avais juste besoin d’appeler les autres pour leur demander si mon fils était assis ou debout. S’il était debout, je savais qu’il était sur le point de gagner. Mais maintenant qu’il est un joueur professionnel, Duy se tient la tête entre les mains tout le temps pour réfléchir parce que tous les matchs sont très durs", a partagé M. Bac.

Actuellement, en plus d’étudier à l’école et d’apprendre l’anglais, Duy passe son temps restant à pratiquer les échecs et d’autres sports. Il a l’intention de devenir un grand maître international dans un avenir proche.

"Nous nous sommes fixés comme objectif que Duy devienne Maître international avant l’âge de 14 ans", a ajouté M. Bac.

Pour devenir un Maître international, Duy doit avoir un score Elo de 2.500. Actuellement, son Elo international est de 1755. Il devra participer à davantage de championnats nationaux, tournois ouverts et compétitions à l’étranger.

"Une chose intéressante : mon fils est né le 20 juillet, soit la Journée internationale des échecs. Cela me fait croire qu’il pourra atteindre son objectif", a conclu M. Bac, avec un large sourire.
 
Phuong Nga/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Des maquettes miniatures reflètent les spécificités de la culture vietnamienne

Quang Ninh et Phuket discutent de la reprise du tourisme post-pandémique Une téléconférence s'est tenue le 22 septembre pour discuter de la coopération post-pandémique entre la province vietnamienne de Quang Ninh (Nord) et la ville thaïlandaise de Phuket, en particulier dans la réouverture des marchés touristiques.