10/04/2016 17:24
L’un des principaux objectifs du Programme de développement du réseau de la diffusion d’Internet à larges bandes est de parvenir à ce que 95% de la population vietnamienne soit couverte par la 3G et la 4G en 2020. Pour cela, il faudra construire de nouvelles infrastructures.

Les services 4G LTE sont très largement supérieurs à ceux 3G.

Photo : Net/CVN


«Le Programme de développement du réseau de la diffusion d’Internet à larges bandes est actuellement apprécié par les entreprises et les organes de gestion», s’est félicité Phan Tâm, vice-ministre de l’Information et de la Communication (MIC), lors d’un récent colloque sur les services 4G LTE (Long Term Evolution) Vietnam – République de Corée.

En réalité, le MIC a d’ores et déjà préparé des infrastructures et permis à certains opérateurs d’expérimenter les services 4G LTE, et ce dès 2010. En se basant sur les demandes du marché, la technologie et les équipements, quelques opérateurs ont reçu fin 2015 la licence d’expérimentation de la nouvelle technologie LTE/LTE-Adv. À l’heure actuelle, Viettel et VinaPhone ont déjà lancé ces services dans certaines provinces.

«En se référant aux résultats collectés, 2016 servira à perfectionner les services 4G LTE pour que ces derniers puissent se développer fortement l’année prochaine», a ajouté Phan Tâm.

Ce qu’en pense un expert coréen

 

Ces dernières années, l’Asie a connu une grande explosion du trafic de données. Photo : Net/CVN
 

Selon Dong Soo Park, directeur général du Département marketing et vente de Samsung Network : «480 opérateurs fournissaient fin 2015 les services LTE dans 157 pays. Le nombre d’utilisateurs a atteint un milliard. En Asie, LTE est la technologie la plus mentionnée».

Quant au Vietnam, il a estimé qu’il s’agissait d’un marché à fort potentiel. «Les opérateurs vietnamiens possèdent déjà des expériences provenant de la gestion et de la préparation de cette nouvelle technologie durant la période d’expérimentation, ce qui favorisera grandement le développement de la 4G LTE».

De plus, le représentant de Samsung a également conseillé au Vietnam de se focaliser sur la construction des infrastructures du réseau LTE à très haut débit afin de suivre les nouvelles technologies telles que LTE-Advanced Pro, mais également de fournir et d’assurer la stabilité et la vitesse des lignes de transfert de données.

Il a notamment encouragé le Vietnam à construire un réseau LTE overlay (LTE superposé) indépendant de celui de la 2G ou de la 3G, dans la mesure où cette séparation facilitera et favorisera la construction du nouveau réseau.

Explosion du trafic de données mobiles

Selon le représentant de Samsung : «Répondre à l’explosion incontrôlable du trafic de données ces dernières années sera un défi notable pour les planificateurs ainsi que les opérateurs vietnamiens».

Et d’appuyer ses propos en prenant pour exemple la République de Corée. En 2009 en effet, 75% du trafic du réseau mobile sud-coréen provenait des appels (voix). En 2014, soit trois ans après le lancement des services 4G LTE, 99% de ce trafic est occupé par des données, principalement grâce aux nouveaux services de vidéo. Fin 2015, un abonné à la 4G utilisait 4,3 GB chaque mois en moyenne contre seulement 0,7 GB pour la 3G.

Huy Hoàng/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Indications géographiques: les aides de la France pour le Vietnam

Châu Dôc: Vers la diversification des offres touristiques La ville de Châu Dôc, dans la province d’An Giang (Sud) bénéficie de conditions naturelles favorables au développement des services. Elle se focalise actuellement sur l’enrichissement de l’offre touristique, notamment sur le plan spirituel et culturel, en invitant des investisseurs à s’y intéresser pour développer infrastructures routières, lieu de résidence... en vue d’accueillir de plus en plus de pèlerins sur cette terre sacrée.