10/10/2018 23:05
Sous l'égide du président du Gabon, la sixième Commission (questions juridiques) pour la 73e session de l'Assemblée générale (AG) des Nations unies a organisé les 8 et 9 octobre une réunion sur le thème "L'état de droit aux niveaux national et international".
>>Le voyage de travail du PM au siège de l’ONU couronné de succès
>>Nguyên Xuân Phuc de retour à Hanoï après sa participation au débat de l’AG de l'ONU
>>Contributions du Vietnam à des missions de maintien de la paix de l’ONU
>>Rencontre entre Pham Binh Minh et ses homologues en marge de la 73e session de l'AG de l'ONU

L'ambassadeur Dang Dinh Quy, chef de la Mission permanente du Vietnam auprès de l'ONU. Photo: VNA/CVN

Cet événement a vu la participation de Maria Fernanda Espinoca Garces, présidente de l'Assemblée générale des Nations Unies.

Lors de la réunion, les participants ont indiqué que l'état de droit aux niveaux national et international était nécessaire dans le règlement des défis sécuritaires et contradictoires actuels. La position du Mouvement des non-alignés s'est penchée sur la nécessité de préserver un équilibre dans le développement de l'état de droit aux niveaux national et international. Le renforcement de l'état du droit doit se baser sur les principes fondamentaux de la Charte des Nations Unies et du droit international, notamment le principe de respect de la souveraineté, de l'indépendance et de l'intégrité territoriales, de celui d'interdiction de la menace ou du recours à la force et de la résolution pacifique des conflits.

Certains pays ont indiqué que l'état de droit, les droits de l'homme et la démocratie sont interdépendants. Tous les États ont la responsabilité de réaliser complètement les engagements internationaux dans la protection des droits de l'homme.

Prenant la parole à cette occasion, l'ambassadeur Dang Dinh Quy, chef de la Mission permanente du Vietnam auprès de l'ONU, a affirmé que l'état de droit aux niveaux régional et international jouait un rôle important dans le maintien de la paix, de la stabilité, l'accélération du développement durable et la protection des droits de l'homme dont la mise en œuvre de l'Agenda 2030 de l'ONU sur le développement durable. Il a souligné que le Vietnam a obtenu des réalisations importantes dans l'élaboration et l'achèvement du système juridique et de la réforme judiciaire, le renforcement de l'état de droit et la protection des droits fondamentaux de l'homme. Le Vietnam a activement participé à la codification et au développement progressif du droit international. Il est également l'un des dix pays du monde à avoir ratifié le Traité d'interdiction des armes nucléaires, en mai dernier.

Les pays de l'Association des Nations de l'Asie du Sud-Est dont le Vietnam, s'efforcent de faire de l'Asie du Sud-Est une région pacifique, stable et prospère. Dans le contexte d'évolutions complexes en Mer Orientale, le Vietnam appelle les parties concernées à faire preuve de retenue, à régler les différends par de mesures pacifiques sur la base du droit international dont la Charte de l'ONU et la Convention des  Nations Unies sur le Droit de la Mer (CNUDM), à respecter les processus diplomatiques et juridiques, à réaliser complètement la Déclaration sur la conduite des parties en Mer orientale (DOC) et à aboutir bientôt au Code de conduite (COC) en Mer orientale.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’enseignement de français aux écoles supérieures au Vietnam

Quang Ninh: Câm Pha donne la priorité au secteur touristique Câm Pha, entourée par les deux villes de Ha Long et Vân Dôn dans la province Quang Ninh (Nord), connaît une forte croissance économique. Pour mieux exploiter ses potentiels dans le secteur de "l’industrie sans fumée", la ville a proposé des mesures pour améliorer des qualités des services.