05/04/2020 17:08
Plus de 5,4 milliards d'USD de prêts ont été demandés aux États-Unis par les petites et moyennes entreprises vendredi 3 avril, premier jour de disponibilité de ces fonds prévus par le plan de relance américain face à la crise du coronavirus, selon l'administration.
Le président américain Donald Trump à côté du responsable des petites entreprises de l'administration Trump, Jovita Carranza. Photo : GETTY/CVN


Jovita Carranza, responsable des petites entreprises de l'administration Trump, a fait état sur Twitter de 17.503 prêts demandés par les entreprises vendredi 3 avril, pour un montant total de plus de 5,4 milliards d'USD, auprès de plus de 1.100 établissements bancaires locaux.

Les petites et moyennes entreprises ont pu commencer vendredi 3 avril à demander de l'argent frais, qui doit leur permettre de payer notamment les salaires de leurs employés. Ces prêts, dont le montant total pourra atteindre 350 milliards d'USD, sont l'une des mesures phares du plan de relance de 2.200 milliards d'USD, adopté par le Congrès puis ratifié par Donald Trump le 27 mars.

Les entreprises qui y auront recours et ne licencieront pas verront leur dette annulée. "Je vais immédiatement demander au Congrès plus d'argent pour soutenir les petites entreprises (...) si les fonds alloués s'épuisent" a tweeté Donald Trump samedi matin 4 avril.

Le président américain a également assuré être "jusqu'à présent, bien en avance sur le calendrier" fixé, soulignant que "Bank of America et les banques locales assurent !" Les chefs d'entreprise ont effectué vendredi 3 avril leurs demandes de prêts auprès d'établissements bancaires locaux, mais les grandes banques ont fait état de difficultés face aux procédures de l'administration.

"Nous pensons que cela pourra démarrer la semaine prochaine dans toutes les grandes banques", avait assuré vendredi soir le secrétaire au Trésor Steven Mnuchin. Les premiers effets de la crise du coronavirus se sont faits sentir en mars sur l'économie américaine, qui a détruit 701.000 emplois, faisant grimper le chômage à 4,4%.

Le virus avait fait samedi matin 7.163 morts aux États-Unis, et contaminé 278.942 personnes, selon le comptage de l'Université américaine Johns Hopkins, qui fait référence. Près de la moitié des décès ont été enregistrés dans l'État de New York, épicentre du nouveau coronavirus dans le pays.
 

APS/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’originalité des villages de broderie du Vietnam

Post-COVID-19 : le delta du Mékong redynamise le tourisme L’Association du tourisme du delta du Mékong a lancé récemment à Cân Tho un programme promotionnel afin de relancer le secteur touristique local, sévèrement frappé par la pandémie de coronavirus.