23/08/2018 01:02
Un accord de coopération publique-privée sur l’introduction des demandes de la révolution industrielle 4.0 dans l’apprentissage a été signé le 22 août dans la province de Dông Nai (Sud) par, entres autres, la société Bosch Vietnam, le Département général de l’apprentissage, l'Agence allemande de coopération internationale pour le développement (GIZ).
Selon Guru Mallikarjuna, directeur général de la société Bosch Vietnam, le besoin en ressources humaines qualifiées au Vietnam est croissant et l’introduction des demandes de la révolution industrielle 4.0 dans l’apprentissage est très importante, contribuant à améliorer la qualification professionnelle et à assister les travailleurs.

Cérémonie de signature de l'accord de coopération.
Photo: VNA/CVN

Bosch est partenaire aidant à développer les programmes de formation pour répondre aux besoins des entreprises et améliorer la compétitivité du Vietnam au sein de l’économie mondiale, a estimé le docteur Jürgen Hartwig, directeur de GIZ.

Selon cet accord, les parties concernées vont mettre en œuvre les résultats de la 4e révolution industrielle dans la formation et l’apprentissage, analyser et préparer les programmes de formation dans l’Ecole supérieure internationale Lilama 2, expérimenter les modèles industriels 4.0.

Ce programme de coopération durera pendant trois ans avec un investissement total de plus de 400.000 euros. Ce programme sera mis en œuvre dans l’Ecole supérieure internationale Lilama 2 avant d’être élargi dans d’autres établissements de formation dans l’ensemble du pays, avec l’aide du Département général de l’éducation et de l’apprentissage.
VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Indications géographiques: les aides de la France pour le Vietnam

La ville de Châu Dôc privilégie l’écotourisme L’écotourisme fait partie des stratégies de développement de la ville de Châu Dôc (province d'An Giang, delta du Mékong) aux côtés du tourisme spirituel et culturel. De nombreuses destinations sont proposées dans le but d’attirer des touristes de plus en plus désireux de profiter à 100% de la nature.