29/02/2020 22:40
L’exposition des technologies de production et de transformation des fruits et légumes HortEx 2020 a eu lieu du 26 au 28 février au Centre des foires et expositions internationales de Saigon (SECC) à Hô Chi Minh-Ville. À cette occasion, le Courrier du Vietnam a interviewé des entrepreneurs européens sur les perspectives du marché horticole au Vietnam face à l’épidémie de COVID-19.
>>Fruits et légumes : exposition HortEx 2020 à Hô Chi Minh-Ville
>>Le marché horticole, un secteur clé pour les exportations vietnamiennes

Renaud Josse, le Pdg du groupe CMF, France


Le groupe CMF est une entreprise française spécialisée dans la fabrication de serres horticoles et maraîchères. Nous réalisons des serres en verre et en plastique à destination des horticulteurs, des maraîchers, pépiniéristes... Nous sommes basés en France et nous avons une joint-venture en Malaisie, avec des représentants commerciaux qui couvrent l’Asie du Sud-Est. Nous participons tous les ans à cette exposition car le marché vietnamien est dynamique tant pour l’horticulture que pour la culture des légumes. Il s’agit d’un marché développé qui représente un investissement intéressant en termes de serres. C’est important pour nous !

Nous menons des activités commerciales depuis une dizaine d’années au Vietnam. Nous avons des clients et des partenaires aussi bien vietnamiens qu’internationaux. Concernant une possible baisse du chiffre d’affaires en raison de l’épidémie de SARS-CoV-2, il est difficile de l’évaluer pour le moment. On ne peut pas affirmer si elle aura des conséquences négatives ou non. On fera le bilan dans six mois.

Julien Fitte, directeur des ventes pour la région d’Asie pacifique du groupe Richel, France
 
 

Leader sur le marché européen des serres agricoles, Richel est une entreprise française qui existe depuis cinquante ans. On fabrique, distribue et installe des serres classiques et des serres en verre partout dans le monde. On est présent dans 80 pays. En Asie, nous possédons trois bureaux à Bangkok, Tokyo et Pékin. Nous faisons du commerce au Vietnam depuis 1995. Aujourd’hui, cela représente 180 ha de serres au Vietnam, majoritairement à Dà Lat. Nous sommes ici pour le développement de l’agriculture et pour l’ensemble des secteurs liés aux serres, afin de participer à une culture protégée.

Le Vietnam est un pays qui se développe rapidement, mais qui dispose de conditions climatiques particulières. La zone la plus favorable pour la production est à Dà Lat. Cette ville possède un climat plutôt tempéré. Ensuite, vient Hanoï puis Hô Chi Minh-Ville, avec son climat tropical, plus compliqué à gérer. Je suis en mission à Bangkok et au Vietnam tous les mois. L’année dernière, nous avons vendu et construit 12 ha de serre au Vietnam.

Actuellement, le SARS-CoV-2 n’a pas d’impact direct sur le chiffre d’affaires. Nous avons une clientèle qui nous fait confiance depuis longtemps. Pourtant, à cause de l’épidémie, il y a sensiblement moins de visiteurs au salon cette année. À mon sens, cette épidémie est passagère. Nous avons des partenaires dont Dalat Hasfarm, un producteur de fleurs qui est l’un des plus importants en Asie. Nous venons de signer récemment un nouveau contrat avec eux pour construire 2,5 ha de serre dans les deux prochains mois. On avance de cette façon sur le marché. La spécificité des entreprises françaises, c’est l’adaptation. La différence c’est que nous sommes présents depuis longtemps et nous nous adaptons au maximum à ce climat tropical pour y fournir des technologies et des solutions appropriées. Nous nous sommes également adaptés aux conditions locales, à la spécialité de la culture, du mode de culture qui diffère des autres pays dans le monde. C’est la clé de notre succès de ces vingt dernières années au Vietnam. Depuis une dizaine années, notre chiffre d’affaires varie entre 1,5 et 2,5 millions d’euros rien que pour ce marché.

Bert Kieft, président du groupe Greenseasons B.V, entreprise hollandaise, Pays-Bas

Bert Kieft (gauche), président du groupe Greenseasons B.V, une entreprise hollandaise, Pays-Bas. 

C’est la première fois que nous venons au Vietnam pour présenter nos plantes d’extérieur européennes. Je pense que le marché pour ce type de plante est en plein essor. Nos principaux marchés sont la Chine, le Japon et la Thaïlande. Grâce à cet événement, nous souhaitons établir des partenariats avec des entreprises locales pour exporter plus de plantes d’extérieur au Vietnam. En raison de l’épidémie du coronavirus, la Chine, le Japon et notamment la Corée du Sud sont touchés. Par conséquent, notre chiffre d’affaires chute. Cette année devrait être une période difficile. J’espère que l’on parviendra à remonter la pente après le passage de l’épidémie. Le marché vietnamien a de belles perspectives de développement étant donné que le revenu des habitants augmente et que les exportations sont favorables.

Gianluca Grossi, chargé d’exports de la marque Forigo, de la Sarl Roter Italia, Italie

Gianluca Grossi, chargé d’exports de la marque Forigo, de la Sarl Roter Italia, Italie (1er à droite).

Fondée en 1972, notre société est spécialisée dans la fabrication de machines pour l’exploitation des sols pour l’aquaculture ainsi que pour les fruits et légumes. Notre catalogue est varié avec notamment massicot, pailleuse et stérilisateur pour l'application de fumigants liquides ou solides dans les sols.

C’est la deuxième fois que nous participons à cette exposition. L’année dernière, nous n’y avons présenté que des machines. Cette année, nous avons transporté plus de produits au Vietnam pour permettre aux clients de les tester. À l’heure actuelle, concernant les perspectives du marché vietnamien, la taxe imposée est encore très élevée. J’espère qu’à l’avenir, le gouvernement vietnamien viendra à la réduire. À propos de l’épidémie de coronavirus, nous pensons que tous les pays sont impactés, néanmoins, nous devons continuer à faire notre travail. Je pense que la peur face à cette pandémie est provoquée par les médias, il est important de sélectionner les informations et de savoir garder son calme.
 
Texte et photos : Truong Giang/CVN









 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Centre de l’information et de la bibliothèque Luong Dinh Cua

Le carnaval de Ha Long aura lieu en septembre si le COVID-19 est sous contrôle Le carnaval de Ha Long et la Semaine du tourisme Ha Long - Quang Ninh 2020 seront organisés à l’occasion de la Fête nationale du Vietnam (2 septembre) si l’épidémie de COVID-19 est sous contrôle, a annoncé le Comité populaire de la province de Quang Ninh (Nord).