20/04/2020 23:02
Le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc a déclaré lundi 20 avril que les activités sociales pouvaient être assouplies, étant donné l'amélioration de la situation de COVID-19. Il a toutefois souligné la nécessité de maintenir un contrôle approprié sur la pandémie et de rester vigilant.
>>Aucun nouveau cas signalé au Vietnam depuis quatre jours consécutifs
>>Des entreprises vietnamiennes aux côtés du gouvernement et du peuple laotiens
>>Le Vietnam répond pour l'essentiel aux besoins de tests du COVID-19

Le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc s'exprime lors d'une réunion tenue le 20 avril à Hanoï. Photo : Thông Nhât/VNA/CVN
Le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc a fait ces remarques lors d'une réunion de la permanence du gouvernement à Hanoï après avoir entendu un rapport présenté par le Comité de pilotage national sur la prévention et la lutte contre le COVID-19 sur l'évolution de la pandémie et des mesures de prévention et de lutte.

Il a déclaré que la distanciation sociale devrait être respectée sérieusement et était en vigueur jusqu’au 22 avril, date à laquelle de nouvelles instructions seront publiées.

La liste des provinces qui ont été classées à risque sera réévaluée par le gouvernement mercredi 22 avril, a précisé le Premier ministre, ajoutant qu’à ce jour, seules Hanoï et de Hô Chi Minh-Ville sont classées à haut risque.

Reprendre les activités normales
dans certaines localités


Le chef du gouvernement a estimé qu'il y aura plus de villes et de provinces qui pourront reprendre leurs activités normales.

Cependant, à l'heure actuelle, il est encore nécessaire de poursuivre les mesures de prévention et de lutte contre l’épidémie conformément à l'esprit des conclusions du Premier ministre prises lors de la réunion du 15 avril, a-t-il déclaré.

Des élèves de Cà Mau (Sud) retournent à l'école, le 20 avril.
Photo : Kim Ha/VNA/CVN

Le dirigeant a réitéré des mesures telles que le port de masques faciaux dans les lieux publics, l'évitement des rassemblements et la réduction des déplacements et des activités inutiles.

Le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc a souligné qu’il faut maintenir un niveau de vigilance élevé pour éviter un possible retour de la pandémie et a appelé les autorités sanitaires et des localités à poursuivre les mesures appliquées contre le coronavirus.

Les personnes arrivant au Vietnam doivent être mises en quarantaine, a-t-il dit, soulignant que la détection précoce des infections faciliterait les efforts contre la pandémie et améliorerait la qualité du traitement.

Il a confié au ministère de l'Éducation et de la Formation la tâche d'envisager des plans d'enseignement et d'apprentissage dans les temps à venir, en particulier l'organisation des examens de fin d'études et d'entrée à l'Université.

Selon le Comité de pilotage national sur la prévention et la lutte contre le COVID-19, le Vietnam n'avait que 8 cas de COVID-19 à signaler la semaine dernière, tandis que 64 patients étaient complètement rétablis.

Du 17 au 20 avril, aucun nouveau cas n'a été enregistré dans le pays. 208 patients, soit 78% du total, se sont rétablis jusqu'à présent. Trois patients qui avaient été dans des conditions critiques ont fait une amélioration positive au cours des derniers jours.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’originalité des villages de broderie du Vietnam

Quang Tri souhaite relancer le tourisme après la distanciation sociale Le tourisme maritime et insulaire de la province de Quang Tri commence doucement à se remettre sur pied à la suite de la longue période de distanciation sociale causée par la pandémie de COVID-19. Plusieurs sites touristiques rouvrent leurs portes afin d’accueillir les visiteurs.