26/02/2018 17:49
En l’honneur du 45e anniversaire de l’établissement des relations diplomatiques entre le Vietnam et l’Australie (26 février), le professeur honoris causa Carlyle A.Thayer de l’Université de Nouvelle-Galles du Sud (UNSW) a rappelé les jalons importants des relations bilatérales dans un article pour l’Agence vietnamienne d’Information (VNA).
>>Développement des relations entre le Vietnam et l’Australie
>>La diaspora vietnamienne contribue aux relations florissantes Vietnam - Australie
>>Communication : l’Australie continue d’épauler le Vietnam dans les infrastructures

Le Vietnam et l’Australie ont établi leurs relations diplomatiques en 1973. Depuis, les relations bilatérales se sont développées continuellement. Dans son article, le professeur Carlyle A.Thayer a insisté sur deux jalons importants, en 2009 et en 2015. En 2009, les deux pays ont signé une déclaration commune sur l’établissement d’un partenariat intégral, à l’occasion de la visite en Australie du secrétaire général du Parti communiste du Vietnam (PCV) à l’époque, Nông Duc Manh. En 2015, une déclaration sur le renforcement du partenariat intégral Vietnam-Australie a été signée, à l’occasion de la visite à Canberra du Premier ministre vietnamien à l’époque, Nguyên Tân Dung.


Selon Carlyle A.Thayer, l’Australie et le Vietnam reconnaissent une convergence croissante de leurs intérêts et positions. Ils ont tous les deux de l’intérêt dans le maintien de la paix, de la stabilité et le développement économique de la région, sur la base du respect de la souveraineté et du droit international. Ils sont unanimes sur l’importance des mécanismes multilatéraux comme l’ASEAN (Association des Nations de l’Asie du Sud-Est), le forum de Coopération économique Asie-Pacifique (APEC) ou le Sommet d’Asie de l’Est (EAS).

Le Vietnam et l’Australie partagent également des positions communes sur l’importance de l’intégration économique régionale et mondiale à long terme, sur la base de la libéralisation du commerce et de l’investissement. Ils participent tous les deux aux négociations de l’accord trans-Pacifique CPTPP (Comprehensive and Progressive Trans-Pacific Partnership).

Carlyle A.Thayer a indiqué qu’un partenariat stratégique permettrait des échanges plus réguliers entre les dirigeants et une meilleure coordination pour faire face aux défis économiques, aux problèmes transnationaux, et d’autres questions liées à la paix et la sécurité.

S’agissant de la Mer Orientale, le Vietnam et l’Australie soulignent la nécessité de régler les différends par la voie pacifique, sans recourir à la force ni menacer d’y recourir, et de respecter le droit international, dont la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer de 1982. Ils partagent le point de vue que l’ASEAN et la Chine doivent négocier un code de conduite en Mer Orientale (COC) contraignant. L’Australie et le Vietnam soutiennent la liberté de navigation et de survol. Ils appellent toutes les parties concernées à faire preuve de retenue, à éviter tout acte susceptible d’aggraver les tensions dans la région et à parvenir rapidement à un COC.

Selon Carlyle A.Thayer, il n’y pas de meilleurs exemples de coopération pour la sécurité et la paix mondiale que l’engagement du Vietnam à mettre en place un hôpital de campagne de niveau 2 pour la Mission des Nations Unies au Soudan du Sud et la proposition australienne d’utiliser l’avion de transport Hercules pour transporter les casques bleus vietnamiens.

Carlyle A.Thayer a affirmé qu’il était temps de porter les relations bilatérales au niveau d'un partenariat stratégique à l’occasion de la visite officielle du Premier ministre Nguyen Xuan Phuc en Australie, prévue les 14 et 15 mars. Il s’agira du 3e jalon important dans les relations entre les deux nations.
VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Think Playgrounds et l’initiative des espaces de jeu en ville

Lâm Dông crée une percée dans son agritourisme Ces dernières années, l’agrotourisme a pris son envol dans la province de Lâm Dông, au Tây Nguyên (hauts plateaux du Centre). Un type de tourisme lié étroitement à l’agriculture high-tech.