28/01/2019 23:33
Située dans l’ancien quartier de Hàng Chiêu, arrondissement de Hoàn Kiêm, Hanoï, la ruelle de Dông Xuân est largement réputée pour ses plats typiquement hanoïens qui attirent de nombreux touristes vietnamiens et étrangers. Découvrez ce "paradis culinaire" au cœur de la capitale!
>>Le marché de Dông Xuân
>>Dông Xuân, le plus grand marché de la capitale Hanoï

Le début de la ruelle de Dông Xuân. 

D’une longueur de 200 m, la ruelle relie l’ancien quartier de Hàng Chiêu au marché séculaire de Dông Xuân dont elle tire son nom.

Lorsqu’on s’y engage, on peut voir des banh tôm (beignets de crevettes frits), des banh gôi (raviolis frits), des escargots, des marmites fumantes laissant échapper de denses volutes. Les anciennes plaques couvertes de poussière sont devenues une particularité de cette ruelle.

Chaque magasin tient sur un minuscule emplacement, avec quelques sièges et tables, des pots contenant du sel, du piment, du poivre, des bols…

En visitant, les curieux se plongent le temps d’un moment dans l’ambiance du Hanoï de l’époque de l’économie subventionnée.

On peut trouver dans la ruelle de Dông Xuân toutes les spécialités du patrimoine gastronomique de Hanoï comme le bun ôc (vermicelles aux escargots), le bun cha (vermicelles au porc grillé), le nôm du du (salade à la papaye verte), les banh xeo (crêpes farcies frites à la vietnamienne), le pho tiu (nouilles mélangées avec des légumes et de la viande de char siu), des chè (desserts de toutes sortes)…

La ruelle de Dông Xuân est constamment animée, surtout à l’heure du déjeuner. On peut s’offrir beaucoup de plats pour 25.000 ou 30.000 dôngs.


Texte et photos: Thu Hà Ngô/CVN


 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’enseignement de français aux écoles supérieures au Vietnam

Prix bas pour rencontres riches Ces dernières années, le fait de passer ses nuits en dortoir est devenu une pratique de plus en plus répandue parmi les visiteurs à Dà Nang. Explications.