18/01/2011 02:37
Le secrétaire général de l'Organisation des Nations unies (ONU), Ban Ki-moon, a appelé le 17 janvier à une révolution dans le domaine des énergies propres qui les rendrait accessibles à tous, à l'ouverture d'un sommet à Abou Dhabi.
"Nous avons besoin d'une révolution globale dans le domaine des énergies propres, une révolution qui rendrait l'énergie accessible et abordable pour tous", a dit le secrétaire général de l'ONU aux participants au Sommet mondial sur l'énergie de l'avenir.

"Cela est essentiel pour minimiser les risques climatiques, pour réduire la pauvreté, pour améliorer la santé au niveau mondial, pour donner plus de pouvoir aux femmes et réaliser les objectifs de développement du millénaire", a-t-il encore dit.

"Vous pouvez conduire cette révolution, et vous le faites déjà de diverses manières", a ajouté M. Ban devant quelque 3.000 délégués assistant à l'ouverture de ce forum dans la capitale émiratie.

Le secrétaire général de l'ONU a souligné que dans 20 ans, la consommation d'énergie allait augmenter de 40% dans le monde, notamment dans les pays en voie de développement où "1,6 milliard de personnes n'ont toujours pas accès à l'électricité".
Le forum "World Future Energy Summit" se tient jusqu'au 20 janvier à Abou Dhabi, choisie en 2009 pour abriter l'Institut international pour les énergies renouvelables (Irena).

Abou Dhabi, qui possède 95% des réserves prouvées de pétrole de la fédération des Émirats arabes unis, est à l'initiative du projet de la première ville dans le monde sans émission de gaz carbonique, Masdar, qui doit à terme accueillir jusqu'à 40.000 habitants.

Le secrétaire général de l'ONU doit effectuer l'après-midi une tournée à Masdar, située à 17 km d'Abou Dhabi.

AFP/VNA/CVN
18/1/2011
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Bac Hà préserve et développe l'artisanat traditionnel

Vinh Phuc : Tam Dao classée zone touristique nationale Tam Dao, province de Vinh Phuc (Nord), est désormais une zone touristique nationale, selon une décision du 25 janvier du ministère de la Culture, des Sports et du Tourisme.