26/10/2009 03:37
Manuels et programme scolaires, 2 questions majeures qui ont été au centre des débats à l'Assemblée nationale (AN) les 23 et 24 octobre à Hanoi. Des discussions intervenant dans le cadre de l'examen du projet de modification de la Loi sur l'éducation.
Selon ce projet, le ministre de l'Éducation et de la Formation prendrait en charge l'établissement des normes relatives aux manuels scolaires, à leur rédaction, à la sélection des titres réservés à l'enseignement expérimental pour accumuler les suggestions des enseignants, scientifiques, gestionnaires de l'éducation, des associations professionnelles et des élèves. Le ministre de l'Éducation et de la Formation serait également responsable de l'expertise, de l'approbation et de la décision des livres à employer dans les écoles en tant que manuel scolaire.

Dào Trong Thi, chef de la Commission de la culture, de l'éducation, des jeunes et des pionniers de l'AN, a souligné que ces compléments étaient "nécessaires mais insuffisants". Il importe d'insérer dans la loi des critères sur le programme éducatif et les manuels scolaires, d'après M. Thi, ainsi que le principe de la sélection et de l'usage des manuels scolaires. Il a demandé également que soit confié au ministre de l'Éducation et de la Formation la réglementation de l'organisation et du fonctionnement du service chargé de rédiger les manuels scolaires, du Conseil national d'évaluation et des critères de sélection du personnel participant à la rédaction de ces ouvrages.

"Il faut prévoir des sanctions du responsable en cas d'erreurs commises lors de la rédaction des manuels, y compris en cas de contenus trop important ou d'erreurs dans les manuels", insiste M. Thi.

Selon le député Nguyên Van Trung (Hô Chi Minh-Ville), la surcharge du programme scolaire dérange toute la société. Il importe d'encourager les élèves à développer leur indépendance des manuels et donc leur créativité. Pour le député Nguyên Hôi (Thua Thiên-Huê), le conseil de rédaction des manuels scolaires ne devrait pas être composé de professeurs et Docteurs. Il pourrait comprendre également des enseignants talentueux et chevronnés des localités.

Député issu d'une ethnie minoritaire, Thào Xuân Sùng (Son La) a souligné que la rédaction des manuels scolaires destinés aux élèves ethniques minoritaires impliquait des "manuels bilingues". D'ailleurs, d'après lui, il faudrait former des enseignants en langue des ethnies pour s'assurer d'un bon enseignement.

La rédaction des manuels pour les cursus universitaires est aussi importante et exige les connaissances comme l'expérience de scientifiques et enseignants chevronnés. Sur ce point, plusieurs députés n'ont pas agréé de confier aux recteurs des universités et écoles supérieures l'organisation de la rédaction ou de la sélection des documents devant figurer dans les manuels universitaires. Car il existe en effet des universités privées qui actuellement sont incapables de rédiger des manuels.

Pour le cycle de la maternelle, nombre de députés ont approuvé l'amendement généralisant la maternelle à l'âge de 5 ans.

Lors de ce débat, le secrétaire général du PCV, Nông Duc Manh, a exprimé sa préoccupation devant les nouveaux amendements introduits dans le projet de loi sur l'éducation, en soulignant que le Parti et l'État "placent l'éducation parmi les premières priorités nationales". Selon lui, l'œuvre de l'éducation a fait de notables progrès, contribuant pour une part importante au développement national.

Giang Ngân/CVN
(26/10/2009)
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Les pousses de bambou contribuent au refus de la pauvreté

Quang Ninh, Hai Duong et Bac Giang coopèrent dans le tourisme Trois provinces de Quang Ninh, Hai Duong et Bac Giang (Nord) s’engagent à accélérer leur coopération interprovinciale pour développer le tourisme, en particulier le tourisme spirituel avec comme principal atout : le complexe paysager de Yên Tu.