19/07/2017 18:15
>>Choléra au Yémen : appel à l'aide internationale lancé par l'ONU

Au moins 20 civils ont été tués dans un raid aérien contre un camp de déplacés près de Taëz, la troisième grande ville du Yémen, un pays déchiré par la guerre, selon un communiqué de l'ONU et des témoins. L'attaque, survenue mardi après-midi 18 juillet, a touché des huttes abritant des Yéménites déplacés par la guerre dans la région de Mawza (Sud-Ouest), a indiqué le Haut Commissariat de l'ONU pour les réfugiés (HCR) dans un communiqué. Citant un premier bilan, le HCR précisé que le raid avait fait "au moins 20 morts, dont des femmes et des enfants", ajoutant que "la plupart des personnes tuées appartiendraient à la même famille". Le HCR s'est dit "profondément choqué et attristé" par cette attaque qui a touché des familles yéménites, originaires de Mokha, la ville portuaire reconquise l'an dernier par les forces gouvernementales aux rebelles. Au moins sept femmes et quatre enfants figurent parmi les victimes, selon les témoins. Ces derniers ont attribué le raid aérien à la coalition militaire arabe qui intervient au Yémen sous commandement saoudien pour aider les forces gouvernementales à combattre les rebelles chiites Houthis.
 
AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Visite virtuelle de l’Opéra de Hanoï