25/07/2017 10:13
D’après le Centre national des prévisions météorologiques et hydrologiques, il devrait y avoir cette année entre 12 et 14 tempêtes en Mer Orientale (la moyenne annuelle est de 12). Trois ou quatre d’entre elles frapperaient directement le Vietnam, le Centre étant particulièrement exposé. Ces typhons pourraient survenir de manière inhabituelle.
>>Le Vietnam renforce sa capacité d’adaptation au changement climatique
>>Changements climatiques,
le spectre El Niño, attention danger !

>>Les changements climatiques amputent de 1-1,5% le PIB

Des arbres déracinés suite au passage de la tempête Talas, dans la ville de Vinh, province de Nghê An (Centre). Photo : Ta Chuyên/VNA/CVN

Les typhons dont l’évolution est difficile à prévoir sont souvent responsables de lourds dégâts sur le plan humain et matériel. C’est pourquoi, les prévisions jouent un rôle essentiel.

Lê Thanh Hai, directeur général adjoint du Centre national des prévisions météorologiques et hydrologiques, a affirmé qu’«outre les informations sur la position de l’œil de la tempête et son intensité, la force du vent et son rayon d’action devraient être précisées».

En ce qui concerne la tempête tropicale Talas (la deuxième de cette année) qui a frappé le 17 juillet les provinces centrales de Nghê An et Hà Tinh, une quinzaine de bulletin d’informations ont été diffusés chaque jour les 16 et 17 juillet dans les médias.

Des crues plus tardives dans le Nord

Des épisodes de pluies de contre-saison apparaîtraient fréquemment et causeraient des inondations.
Photo : Hoàng Phuong/CVN

Selon les prévisions, entre 12 et 14 typhons sont prévus au courant de l’année en Mer Orientale. Quelques-unes toucheront le Vietnam, notamment les provinces littorales du Centre.

Cette année, la saison de crues dans les bassins versants au Nord pourrait apparaître plus tard que les années précédentes. Au contraire, le Centre, le Tây Nguyên et le Sud attendent une saison des pluies (et des crues) plus précoces qu’à l’accoutumée, même si, d’une manière générale, les températures et la fréquence des précipitations devraient être les mêmes que celles des années précédentes.

Toujours d’après M. Hai, des épisodes de pluies de contre-saison apparaîtraient fréquemment. Par ailleurs, la sécheresse au Tây Nguyên et les intrusions d’eau salée au Sud sont attendues à la fin de cette année et au début de l’année prochaine.

Selon le rapport du Comité central de pilotage de prévention et de lutte contre les dégâts causés par les catastrophes, le typhon tropical Talas (la deuxième de cette année) a fait deux morts et disparus. En ce qui concerne les pertes matérielles, plus de 6.000 maisons ont été détruites, 64 bateaux de pêches ont été naufragés et 801 ha d’aquaculture endommagés. Nghê An a été la province la plus touchée, avec plus de 4.500 logements et une vingtaine d’écoles détruits.
«Dans l’ensemble du pays, la survenue de certains phénomènes météorologiques extrêmes comme les tempêtes, les orages de grêle... feront courir des risques aux localités exposées. Nous devons prévoir du mieux possible ces épisodes pour que les populations puissent se préparer à les affronter», a-t-il conclu.

Hoàng Phuong/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Visite virtuelle de l’Opéra de Hanoï

Le Vietnam 6e mondial en matière de croissance de l’afflux touristique Avec 29% de visiteurs en plus depuis le début de l’année, le Vietnam figure parmi les dix destinations ayant observé le plus fort développement touristique sur un an en 2017, selon le dernier rapport de l’Organisation mondiale du tourisme (OMT).