20/01/2016 13:47
Au moins dix personnes ont été tuées et 20 autres blessées le matin du 19 janvier dans une explosion qui a touché un poste de contrôle d'une force paramilitaire à Peshawar dans le Nord du Pakistan, ont rapporté les médias locaux.
>>Le Pakistan confirme la détention d'un suspect de l'attaque d'une base aérienne indienne
>>Quinze morts dans une explosion devant un centre anti-polio*

Des secouristes inspectent le site de l'explosion dans un poste de contrôle d'une force paramilitaire à Peshawar dans le Nord du Pakistan, le 19 janvier.
Photo : Xinhua/VNA/CVN

Selon les médias locaux, l'incident est survenu à 10h20 heure locale dans une zone située en périphérie du district de Peshawar et de la ville de Jamrud, près de la province agitée de Khyber (Nord-Ouest).

Les forces de sécurité, la police et les équipes de secours se sont précipitées sur les lieux, avant de transporter les corps des victimes et les blessés au complexe hospitalier d'Hayatabad à Peshawar.

On indiquait de source hospitalière que le bilan pourrait s'aggraver, sept des blessés se trouvant dans un état critique.

La plupart des personnes tuées faisaient partie des personnels de sécurité, mais plusieurs civils, dont un enfant, ont également perdu la vie.

Le président du Bara Press Club, Mehboob Shah Afridi, qui travaillait pour une chaîne de télévision locale en langue ourdou, fait partie des victimes.

L'origine de l'explosion n'a pas encore été confirmée par les autorités, même si certaines informations avancent l'hypothèse d'un attentat suicide.

Les forces de sécurité ont bouclé le périmètre et lancé une opération de recherche dans les alentours.

Personne revendiqué pour l'heure la responsabilité de cette explosion.

Xinhua/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Visite virtuelle de l’Opéra de Hanoï

Son La : immersion dans le village H'mông de Hua Tat Hua Tat fait partie du district de Vân Hô, province montagneuse de Son La (Nord). Ce village compte près de 140 foyers, la plupart de l’ethnie minoritaire H'mông. Depuis quelques années, c’est une destination très appréciée des touristes.