30/09/2016 09:58
Un train de banlieue a défoncé jeudi 29 septembre à l'heure de pointe la gare très fréquentée d'Hoboken (New Jersey), près de New York, faisant un mort et 114 blessés, selon un nouveau bilan.

>>Deux morts dans un accident de train aux États-Unis
 

Des blessés soignés à Hoboken, dans le New Jersey, près de New York, après un accident de train, le 29 septembre. Photo : AFP/VNA/CVN


Le train est entré dans la gare "à une vitesse élevée", a confirmé dans l'après-midi le gouverneur du New Jersey, Chris Christie. Il a plus tard révisé à la hausse le nombre de blessés à 114.

Il a refusé de spéculer sur les causes du drame. Dix jours après les attentats de New York et du New Jersey qui ont fait 31 blessés, il a simplement souligné "n'avoir aucune indication que ceci puisse être autre chose qu'un accident tragique". Le conducteur du train, qui a pu sortir de l'hôpital, "collabore à l'enquête", a-t-il ajouté.

Défaillance technique du système de freinage ou erreur humaine étaient les hypothèses les plus souvent évoquées jeudi 29 septembre par les autorités comme par certains experts.

Au lieu de ralentir en entrant en gare, le train, bondé à cette heure (08h45 locales, 12h45 GMT), a poursuivi sa course et sauté les butoirs situés en bout de voie, selon des témoignages concordants recueillis par l'AFP et des médias américains. La rame a ensuite traversé un hall de correspondance avant de s'écraser contre le mur épais séparant cette partie de la gare du hall principal.

Selon Michael Larson, un employé de la compagnie New Jersey Transit, interrogé sur CNN, le train a heurté les butoirs avec une telle violence qu'il s'est soulevé, provoquant un effondrement du plafond en verrière au-dessus des rails.

"Nous n'avons jamais ralenti", a raconté un passager du train, Jim Finan, interrogé sur Fox news. "On a enfoncé le butoir de plein fouet. Après il y a eu de la panique, des gens ont essayé de briser les vitres". Il a confirmé que le train était bondé: "Tous ceux qui voyageaient debout se sont envolés" sous le choc, a-t-il raconté.

William Blaine, un conducteur de la compagnie qui se trouvait à proximité de l'accident, a estimé que le train était entré en gare à une vitesse d'environ 48 km/h.


AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Visite virtuelle de l’Opéra de Hanoï