13/12/2015 16:10
Mis à prix 80.000 euros, un tableau du peintre Paul Sérusier (1864-1927), La guirlande de primevères, a été adjugé le 12 décembre Brest à 250.000 euros, a indiqué le commissaire-priseur Gilles Grannec.
>>«L’âme du Vietnam» dévoilée par un photographe américain
>>Un marché de l’art à revoir
>>Un marché des beaux-arts ? Une chimère

Des visiteurs voient un tableau du peintre Paul Sérusier, La guirlande de primevères, le 10 décembre 2015 à Brest. Photo : AFP/VNA/CVN

Après une bataille entre six prétendants, dont trois présents en salle, le tableau a été emporté par un acheteur français, un particulier, a précisé le commissaire-priseur.

"On est dans le +haut du panier+ de la cote de Sérusier", s'est réjoui le professionnel. La toile, assez grande (129x82 cm), représente quatre jeunes femmes, souriantes et apaisées, en train de réaliser une guirlande de primevères avec un panier plein de fleurs au premier plan, le tout sur un fond de nature suggérée.

"Ce qui fait plaisir, c'est cette image du printemps, de la guirlande de fleurs. La peinture permet de penser à autre chose que la période dans laquelle nous sommes actuellement (....) Dans la vie, il y a le superflu et le nécessaire mais, aujourd'hui, le superflu est totalement nécessaire", a commenté M. Grannec.

Cette vente, qui se poursuivra l'après-midi du 14 décembre, porte sur plus de 500 œuvres des écoles bretonnes, dont l'école de Pont-Aven, ainsi que des tableaux modernes et contemporains.

Deux autres tableaux de Paul Sérusier figuraient également au catalogue de cette première vente l'après-midi du 12 décembre.


AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Visite virtuelle de l’Opéra de Hanoï