01/09/2015 19:30
Le Language Cafe permet à ses clients d’améliorer leurs compétences en anglais et d’échanger sur différentes cultures tout en sirotant une boisson. Un concept innovant qui fait recette.
>>Elle enseigne bénévolement l’anglais aux enfants défavorisés

La patronne, Nguyên Thi Thu Thanh (gauche), présente les jeux qui aident ses clients à apprendre l’anglais. Elle les a imaginés elle-même.
Photo : Hoài Van/CVN

Situé dans la ville de Quy Nhon, province de Binh Dinh (Centre), le Language Cafe est très prisé par les jeunes. L’endroit leur permet de communiquer avec des étrangers pour améliorer leur niveau d’anglais. Et surtout d’échanger sur différentes identités culturelles.

Les clients, même s’ils ne se connaissent pas, s’asseyent ensemble et discutent en anglais sur divers thèmes. Le week-end, le café est tellement bondé que souvent, les places manquent.

Ce soir, Hông Câm et ses amis (étudiants en 3e année de la faculté d’anglais de l’Université de Quy Nhon) ont rendez-vous avec Nic Cumiffe pour s’entretenir sur les différences entre la culture vietnamienne et anglaise. À l’aide de son ordinateur portable, Nic joue le rôle d’un guide touristique. Il présente à ses «clients» les sites célèbres, les habitants, la culture et la gastronomie de son pays natal. Sans oublier de poser des questions sur la culture vietnamienne à ses auditeurs durant son exposé.

Cris Grecct, du Brésil, s’est, quant à lui, déjà entretenu sur les différences entre les cultures vietnamienne et brésilienne. Intéressé par le Vietnam et ses caractéristiques culturelles et naturelles, il a décidé de revenir au Language Cafe pour en apprendre davantage, en discutant avec des locaux.

Soutien de plusieurs ambassades

Jeune, dynamique et aimant l’anglais, la patronne, Nguyên Thi Thu Thanh, voudrait faire de son café un lieu privilégié pour ceux qui, comme elle, apprécient la langue de Shakespeare, qui veulent la pratiquer pour améliorer leurs compétences, ainsi qu’un lieu d’échanges culturels. Le tout pour que les habitants soient mieux à même de s’adapter à la vie moderne. Thanh a écrit aux ambassadeurs des États-Unis, de Suède, des Pays-Bas, de Suisse, etc. pour leur demander des documents en anglais sur leur propre culture. "J’étais surprise, mais surtout heureuse, lorsque j’ai reçu leurs réponses, favorables. Au-delà des documents, ils m’ont offert des petits souvenirs typiques de leurs pays et m’ont promis de venir au café lorsqu’ils seraient en déplacement à Quy Nhon".

Outre les discussions "internationales" qui s’y déroulent, le café se distingue par sa décoration tricolore blanche, noire et rouge. Des jeux qui permettent aux clients d’enrichir leur vocabulaire anglais sont organisés, des chansons anglophones diffusées. Un cocktail parfait pour progresser.

Hoài Van - Mai Quynh/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
De jeunes francophones découvrent les valeurs traditionnelles du Vietnam

Son La : immersion dans le village H'mông de Hua Tat Hua Tat fait partie du district de Vân Hô, province montagneuse de Son La (Nord). Ce village compte près de 140 foyers, la plupart de l’ethnie minoritaire H'mông. Depuis quelques années, c’est une destination très appréciée des touristes.