13/01/2017 14:39
2016 a été une année sanglante pour la métropole turque s'étendant entre l'Europe et l'Asie, de part et d'autre du Bosphore.

>>Turquie : nouvel attentat cinq jours après la tuerie d'Istanbul
 

La boîte de nuit Reina, haut lieu de la vie nocturne à Istanbul et visée par une attaque meurtrière pendant la célébration du Nouvel An, le 1er janvier.
Photo : AFP/VNA/CVN


Depuis près d'un demi-siècle que Yavuz Indere travaille comme réceptionniste dans des hôtels d'Istanbul, il a été le témoin de coups d'État, de diverses vagues d'instabilité et de crises économiques. Mais la période actuelle est de loin la plus difficile pour le tourisme qu'il ait connue, après une année marquée par une série d'attentats et un coup d'État manqué, qui ont fait fuir les touristes.

"Je fais ce travail depuis 45 ans, évidemment que j'ai déjà vécu des années difficiles, mais cette fois c'était différent", raconte-t-il à l'AFP, dans un minuscule hôtel au cœur du quartier historique de Sultanahmet.

Il y a un an, le 12 janvier 2015, un attentat suicide dans ce quartier très touristique, sur l'ancien hippodrome qui borde la basilique Sainte-Sophie et la Mosquée bleue, a causé la mort de 12 Allemands. Depuis, de nombreux hôtels ont dû mettre la clé sous la porte.

"C'est le cœur du problème, les attaques terroristes ne s'arrêtent pas. Les gens qui partent visiter un pays veulent une garantie (...) qu'il ne se passera rien", ajoute le réceptionniste. "C'est un réflexe humain".

Le nombre de touristes étrangers à Istanbul, hub touristique avec ses mosquées historiques et ses palais ottomans, est tombé à 9,2 millions en 2016, soit une baisse de 26% par rapport à l'année précédente, selon des chiffres publiés par la Direction de la culture et du tourisme d'Istanbul.

 

Voitures en flamme sur les lieux de l'explosion de la voiture piégée à Izmir, le 5 janvier, près d'un tribunal. Photo : AFP/VNA/CVN


La plupart des touristes viennent d'Europe, avec 3,9 millions d'arrivées, et du Moyen-Orient avec 2,3 millions. Le nombre de touristes en provenance des pays arabes a chuté de 22% en 2016 par rapport à 2015, alors que leur nombre avait presque triplé entre 2011 et 2015.

Cœur du tourisme

"L'aéroport a été attaqué, Sultanahmet a été attaqué, puis Taksim a été attaqué. Et finalement c'est (la boîte de nuit) Reina, ce qui représente pour moi, une attaque contre le cœur du tourisme", estime Cetin Gurcun, Secrétaire général de l'Association des agences de voyage turques (Tursab).

Le secteur du tourisme a payé un lourd tribut et pas seulement à Istanbul: la Turquie a accueilli 42 millions de touristes en 2015, et s'attend à une chute de 10 à 12 millions de visiteurs en 2016, selon M. Gurcun.

"En termes de devises, les recettes représentaient 31,6 milliards de dollars en 2015 et nous avons une baisse de près de 10 milliards de dollars en 2016", explique-t-il.

 

AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Gastronomie, interférence des cultures

Hanoï aura cinq nouveaux circuits touristiques Cinq circuits touristiques "Free Walking Tours" pour les visiteurs vietnamiens et étrangers arrivant à Hanoï seront mis en service en octobre prochain.