03/03/2017 17:25
Le policier marseillais qui avait tué en 2010 un homme d'un tir de Flash-Ball lors d'une interpellation mouvementée, dans la première bavure mortelle avec cette arme répertoriée en France, a été condamné le 3 mars à 6 mois de prison avec sursis.
>>Nouveaux incidents entre manifestants et forces de l'ordre
>>Nuit de violence urbaine dans le Nord de la France

Xavier Crubezy au tribunal le 27 janvier 2017 à Marseille.
Photo : AFP/VNA/CVN

Récusant la thèse de la légitime défense avancée par le fonctionnaire de police, le procureur avait requis 18 mois de prison avec sursis à l'encontre de Xavier Crubezy, qui était jugé devant le tribunal correctionnel de Marseille pour homicide involontaire.

Le tribunal a également prononcé la dispense de mention de cette peine sur le casier judiciaire du fonctionnaire, présent à l'énoncé du délibéré.

"On est forcément déçu, on estimait effectivement que dans le dossier, il n'y avait juridiquement aucun obstacle objectif à ce que la relaxe soit prononcée. Ce n'est pas le cas, nécessairement on est déçu", a réagi son avocate, Me Sandrine Pauzano.

Xavier Crubezy, qui exerce aujourd'hui dans les CRS, a fait valoir son "devoir de réserve" et refusé de commenter la décision. Il a 10 jours pour faire appel du jugement.

AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Chuông, le village qui préserve la quintessence du nón

Côn Dao dans le top 4 des paradis d’Asie du Sud-Est en devenir Le journal South China Morning Post (SCMP) vient de publier un article louant la beauté de quatre destinations considérées comme des bijoux peu connus en Asie du Sud-Est. Des endroits qui ont conservé leur tranquillité et leur beauté, ce qui est extrêmement rare dans les destinations touristiques populaires.