29/10/2013 04:20
La société Global Sphere des Émirats Arabes Unis a décidé de ne pas donner suite à son projet d’usine de panneaux solaires dans la province de Thua Thiên-Huê (Centre), près d’un an après avoir annoncé des investissements massifs.
De plus en plus de projets de panneaux solaires sont abandonnés ces derniers temps. Photo : Quôc Viêt/VNA/CVN


Début janvier 2013, la société Global Sphere avait annoncé en grande pompe qu’elle allait investir 300 millions de dollars dans la construction d’une usine de panneaux solaires dans la zone industrielle de Phong Diên à Thua Thiên-Huê. Une cérémonie de lancement du chantier a eu lieu le 7 janvier dès réception de la licence d’investissement. Selon son projet, cette unité devait entrer en service 30 mois plus tard avec une capacité de production de 60 MW dans une première phase, puis de 250 MW à l’issue de la seconde.

Près d’un an plus tard, Global Sphere abandonne tout : «Nous avons décidé de ne pas poursuivre ce projet de fabrication de panneaux solaires à Huê», a annoncé son directeur général pour le Vietnam, Nguyên Trong Nguyên.

La raison principale, selon lui, tient à un manque de capacités financières de son partenaire vietnamien, la société Wordtech. Global Sphere a décidé de jeter définitivement l’éponge et a annoncé le rachat d’un autre projet dans ce domaine à Hô Chi Minh-Ville.

Aussi d'autres projets

De fait, le nombre de projets de fabrication de panneaux solaires à être abandonnés a tendance à augmenter ces derniers temps. En effet, en août dernier, la société IC Energy a arrêté son projet dans l’énergie solaire en raison de difficultés technologiques dans la production de panneaux solaires.

Situation identique pour la firme américaine First Solar, un des leaders mondiaux du panneau solaire. Le 21 janvier 2013, les autorités de Hô Chi Minh-Ville lui avaient délivré la licence d'investissement pour un projet de piles solaires. Représentant un investissement de 1,2 milliard de dollars, il s'agissait du plus grand projet à participation étrangère dans le secteur des hautes technologies de la mégapole du Sud. Il consistait à construire une usine de panneaux solaires employant les technologies de la couche mince, d’un coût de 300 millions de dollars pour la première phase, en 2012. Une fois achevée en 2015, l'usine devait embaucher près de 2.000 personnes pour ses quatre chaînes de production d'une capacité annuelle de plus de 250 MW, laquelle devait être quadruplée par la suite pour atteindre 2,7 GW, selon Tymen DeJong, vice-président chargé de la production mondiale de First Solar.

Mais, huit mois après son lancement, First Solar a aussi dû faire marche arrière en raison d’un trop grand écart entre l’offre et la demande sur le marché mondial.

Phuong Nga/CVN




Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
De jeunes francophones découvrent les valeurs traditionnelles du Vietnam

Cao Bang : des plans pour développer le tourisme à la cascade de Ban Giôc Le Comité populaire de la province de Cao Bang (Nord) et le ministère de la Construction ont dévoilé la semaine dernière des plans généraux et détaillés pour le développement du site touristique de la cascade de Ban Giôc. L'objectif est de faire appel à l'investissement pour faire de Ban Giôc un site touristique clé de la province et du pays.