07/05/2017 15:20
Rangsit, une université privée thaïlandaise située à Pathum Thani, au nord de Bangkok, a pour mission principale de former des diplômés dans des domaines d'étude répondant aux exigences du développement national. En 2004, la langue française y est devenue une filière majeure.

>>Le premier espace francophone de la communauté universitaire thaïlandaise
>>Les 83 universités d’Asie-Pacifique au rendez-vous de Bangkok
 

Dans l’enceinte de l’Université Rangsit, au nord de Bangkok (Thaïlande).


Fondée en 1990, l’Université Rangsit se trouve au nord de Bangkok, la capitale thaïlandaise, dans le district de Pathum Thani. Sur une superficie de 472.000 m², le campus est installé dans un environnement comprenant une gamme complète d’installations comme un terrain de golf, des piscines, des courts de tennis, etc. Le lieu est parfait pour l’établissement d’une institution d’enseignement supérieur.

Sa devise «Créer le meilleur pour la société» montre la volonté de l’établissement d’une plus grande ouverture vers l’extérieur et de suivre son temps en étant toujours à la pointe des innovations actuelles. Ayant pour objectif principal de former des diplômés dans les domaines d’étude qui participent au développement national, l’université met l’accent principalement sur les sciences, les technologies, l’innovation et la gestion, et incluent les professions indépendantes, statuts essentiels au développement d’une carrière professionnelle.

En 2010, a été inauguré le Département d’études islamiques dans la Faculté des arts libéraux. En dehors des universités du Sud du pays, seule l’Université Rangsit propose un tel cursus. Depuis 2011, la langue russe est accessible aux étudiants comme matière optionnelle. Le projet vise à doter l’académie d’un dispositif innovant qui favorise les échanges interuniversitaires mis en place antérieurement et soutient les projets de partenariat entre différents acteurs et partenaires francophones.

 

Le Département de français de l’université propose des cours adaptés à tout niveau.


La langue française, filière majeure depuis 2004

L’Université Rangsit est très engagée dans la coopération francophone. Le Département de français a été créé en 1994, et cette langue est devenue en 2004 une filière majeure. Le département propose des cours de français adaptés à tout niveau, aussi bien débutant qu’avancé, des cours professionnels, ainsi que des opportunités de stage dans les organisations francophones.

«Nous avons décidé de proposer des cours de français aux étudiants venant d’une trentaine de facultés car c’est une langue importante. Les étudiants qui maîtrisent le français peuvent l’utiliser dans leur vie professionnelle. Actuellement, on accueille un nombre croissant d’étudiants de plusieurs filières qui ont appris le français, notamment le tourisme, l’hôtellerie-restauration, l’aviation ou même les sciences», a révélé son président, le Dr Arthit Ourairat.
 
De nombreux événements et activités relatifs à la Francophonie sont régulièrement organisés. Ces  dernières années, Rangsit a renforcé la coopération avec l’Agence universitaire de la Francophonie (AUF) en organisant conjointement une série d’événements comme l’Université d’été des étudiants francophones 2016, des camps linguistiques de français, des séminaires de formation, etc. «Maintenant, la chance vient frapper à la porte de toutes les personnes qui s’intéressent à la langue française, son enseignement étant très répandu dans toutes les filières. Je trouve que de plus en plus de Thaïlandais s’intéressent à la langue française. Et c’est l’Université Rangsit qui a initié ce mouvement. Aujourd’hui, il y a de nombreux échanges entre étudiants, professeurs, ainsi que des échanges culturels», a affirmé Piyasuda Mawai, doyenne de la Faculté des arts libéraux.

 

Le stand de l’Université Rangsit a attiré beaucoup de monde lors de la Journée festive et culturelle en l’honneur de la Journée internationale de la Francophonie, le 11 mars à l’Université de Hanoï.


Rangsit a encore développé la coopération avec des universités vietnamiennes. Les programmes d'échanges d’étudiants et d’enseignants avec les Universités de Hanoï et de Cân Tho sont un bon exemple de ce partenariat. «Grâce à ces programmes, j’ai pu passer un an à l’Université de Hanoï. Là bas, j’ai appris la culture vietnamienne et présenté la culture thaïlandaise à mes amis vietnamiens. On communiquait en français ainsi qu’en vietnamien, et mes amis à l’Université de Hanoï ont appris le thaïlandais avec moi», a raconté Natcha Phuangsombut, étudiante en 4e année à la Faculté des arts libéraux.

Sans oublier la participation à la Fête de la Francophonie ces dernières années dans ces deux universités vietnamiennes à l’occasion de la Journée internationale de la Francophonie (20 mars).

 

Un espace du CNFp de Rangsit.


Lieu d’organisation de la 12e CONFRASIE

Pour la première fois, la Thaïlande a été choisie pour accueillir le plus grand forum régional sur l’enseignement supérieur et la recherche : la 12e Conférence des recteurs des universités membres de l’AUF en Asie-Pacifique (CONFRASIE). Et c’est l’Université Rangsit qui a été désignée comme lieu d’organisation de cet événement, lequel a réuni le 4 avril 2017 une centaine de représentants des 83 établissements d’enseignement supérieur et de recherche du Cambodge, de République de Corée, de Chine, des Fidji, du Laos, de Mongolie, de Nouvelle-Calédonie, de Thaïlande et du Vietnam.

«Ce grand rassemblement des recteurs et des représentants des établissements en Asie-Pacifique favorise des liens solides et la coopération entre les membres. Ce phénomène mobilisera la dynamique de la Francophonie dans notre pays», a déclaré Arthit Ourairat, président de l’Université Rangsit.

 

Le CNFp de Rangsit est équipé d’un espace d’étude, d’autoformation en libre accès.


Avant l’ouverture de la 12e CONFRASIE, le Campus numérique francophone partenaire (CNFp) de Rangsit a ouvert ses portes à l’Université Rangsit. Piloté par l’université et accompagné par l’AUF, le CNFp de Rangsit constitue un espace entièrement dédié à la recherche et à l’enseignement supérieur francophone.

D’une superficie de 74 m², le CNFp fait partie des bâtiments les plus modernes de l’Université Rangsit. Il est équipé d’un espace d’étude, d’autoformation et de ressources numériques en libre accès. Le campus possède également une salle de formation modulable pour des usages collectifs (visioconférences, ateliers, événements, etc.), ainsi qu’un ensemble d’équipements pour l’élaboration et la mise en œuvre de projets scientifiques et pédagogiques innovants. «Le CNFp de Rangsit est un espace d’apprentissage et de pratique numérique. Il est aussi au cœur des actions de coopération thaïlandaise ainsi qu’ailleurs en Asie-Pacifique», a affirmé Arthit Ourairat. Ce centre apportera son soutien par la formation, l’expertise technique et l’organisation d’activités. Et de conclure : «Ce CNFp sera non seulement un atout pour les experts francophones de tout niveau, mais aussi un espace d’apprentissage du numérique pour le corps professoral de l’Université Rangsit».
 

Texte et photos : Phuong Mai/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
De jeunes francophones découvrent les valeurs traditionnelles du Vietnam

L’île de Phu Quôc, une destination incontournable L’été est la saison idéale pour découvrir Phu Quôc, province de Kiên Giang (Sud), appelée par plusieurs touristes «le paradis de l'Asie» ou encore «l’émeraude de l'Asie».