23/07/2017 11:11
Un atelier portant sur les tendances et défis des téléfilms vient d’avoir lieu à Hô Chi Minh-Ville. Et l’équation est simple : pour attirer les téléspectateurs, il faut un scénario haletant.
>>Vers un retour en grâce des téléfilms vietnamiens
>>Le 7e art vietnamien mise sur la coopération cinématographique

Une scène du téléfilm +Sông chung voi me chông+ qui a été plébiscité par le public. Photo : Kênh14/CVN

Un script de qualité est un élément décisif dans le succès d’une production télévisée, ont martelé les experts réunis pour un atelier consacré à cet exercice dans le cadre de la 5e exposition internationale sur la technologie cinématographique et télévisuelle.

Dô Thanh Hai, directeur du Centre de production des téléfilms de la Télévision vietnamienne (VFC), a indiqué que les réalisations présentant la vie de jeunes citadins étaient souvent les plus populaires.

Avec de bons scénarios autour de l’amour, de la famille et de l’amitié, les œuvres du VFC telles que Zippo, Mù tat và em (Zippo, Wasabi et toi), Sông chung voi me chông (Vivre avec sa belle-mère) ou encore Nguoi phan xu (L’arbitre) ont généré une forte audience, ainsi que des millions de vues sur la plate-forme en ligne YouTube.

Ces œuvres ont également été applaudies par les critiques et le public, en particulier les jeunes, et ont remporté des prix aux festivals de cinéma locaux dans les catégories des meilleurs téléfilms, acteurs et réalisateurs.

Professionnaliser la production

Les participants à l’atelier, en particulier les cinéastes, ont souligné la nécessité pour les chaînes de télévision et les cinéastes de travailler ensemble pour créer de bonnes intrigues.

«Les téléfilms vietnamiens sont confrontés à la concurrence de ceux de l’étranger, aux web-séries et aux émissions de téléréalité. Les chaînes de télévision et les studios devraient donner ainsi plus d’importance à la qualité des œuvres pour capter l’attention des téléspectateurs», a estimé Nguyên Quôc Hung, directeur adjoint du Studio des téléfilms de Hô Chi Minh-Ville (TFS).

Les acteurs ont aussi un rôle à jouer dans cette démarche, comme l’a dit l’«Artiste du Peuple» Hoàng Dung, vedette du téléfilm populaire Nguoi phan xu. «Le Vietnam possède des acteurs jeunes et magnifiques, professionnels comme amateurs, qui attirent le public. Mais beaucoup se préoccupent seulement du nombre de films qu’ils tournent sans regarder la qualité des scripts. Et sans un bon scénario, difficile pour un acteur d’exprimer son talent».

Un avis partagé par le directeur du VFC, Dô Thanh Hai, qui a ajouté que les producteurs et réalisateurs de téléfilms vietnamiens devraient faire preuve de davantage de professionnalisme tant dans le choix des scénarios que des acteurs.  

L’objectif est simple : créer une secousse dans l’industrie cinématographique vietnamienne afin de ramener les téléspectateurs aujourd’hui séduits par les productions d’autres pays.                       
                                      T
Thuy Hà/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Visite virtuelle de l’Opéra de Hanoï

Son La : immersion dans le village H'mông de Hua Tat Hua Tat fait partie du district de Vân Hô, province montagneuse de Son La (Nord). Ce village compte près de 140 foyers, la plupart de l’ethnie minoritaire H'mông. Depuis quelques années, c’est une destination très appréciée des touristes.