12/06/2017 17:36
La force kurdo-arabe soutenue par les États-Unis a annoncé dimanche 11 juin avoir pris son premier quartier dans l'ouest de Raqa, fief du groupe État islamique (EI) en Syrie, et tentait de s'emparer d'une base militaire au nord de la ville.
>>Syrie : l'alliance arabo-kurde annonce "la grande bataille" pour prendre Raqa
>>Syrie : 21 civils fuyant Raqa tués dans une frappe de la coalition

Des membres de la force kurdo-arabe soutenue par les États-Unis, le 11 juin 2017 dans un quartier de Raqa, fief du groupe État islamique (EI) en Syrie.
Photo : AFP/VNA/CVN

Les Forces démocratiques syriennes (FDS), une alliance de combattants kurdes et arabes qui avait lancé en novembre une vaste opération en vue de chasser l'EI de Raqa, ont pénétré pour la première fois le 6 juin dans cette cité du nord du pays conquise par les jihadistes en 2014.

Après avoir pris le contrôle mercredi 7 juin d'un premier quartier, Mechleb (est), elles avançaient dimanche 11 juin dans l'ouest de la ville où les FDS ont dit avoir "libéré le quartier d'Al-Roumaniya après deux jours de combats".

La bataille pour Raqa.
Photo : AFP/VNA/CVN

À l'approche de la partie ouest, le correspondant de l'AFP a vu des motos éventrées et des obus de mortiers tirés par l'EI par terre, sans avoir explosé.

Dans la ville, les FDS ont pris position sur les toits de maisons vidées de leurs habitants.

"Daech tire sur tout ce qui bouge", a rapporté un combattant des FDS, utilisant un acronyme arabe de l'EI.

Toute la journée, des tirs d'artillerie et des raids aériens secouaient la ville, d'où s'échappaient d'épaisses colonnes de fumée noire. Les bombardements ont à moitié détruit le dôme blanc d'une mosquée. Trois corps de présumés jihadistes gisaient à terre.

Base fortifiée

Selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH), au moins 67 jihadistes et 58 civils ont été tués depuis le 6 juin. Cette ONG basée en Grande-Bretagne n'était pas en mesure dans l'immédiat de donner un bilan pour les combattants FDS.

Outre l'ouest de la ville, les FDS avançaient en direction du centre à partir du quartier de Mechleb. Elles avaient pris dimanche 11 juin environ la moitié du quartier voisin d'Al-Senaa, selon l'OSDH.

"Si elles prennent la totalité de ce quartier, cela serait la plus grande avancée car cela les mettrait aux portes de la vieille ville", a dit son directeur, Rami Abdel Rahmane.

"Les FDS ont avancé relativement facilement jusque là car la plupart des combattants de l'EI sont concentrés dans le centre-ville, et dans la base de la division 17", a-t-il ajouté.

Des déplacés syriens dans un camp de réfugiés à Ain Issa, dans le Nord de la Syrie, le 10 juin.
Photo : AFP/VNA/CVN

L'avancée sur le front nord est en effet rendue difficile en raison de la présence des jihadistes dans cette base, une caserne de l'Armée prise par l'EI en juillet 2014, ainsi que dans une usine de sucre adjacente qui leur permet de verrouiller l'accès nord de Raqa.

Les FDS ont mené dimanche 11 juin dans ce secteur une nouvelle attaque accompagnée de raids de la coalition internationale menée par les États-Unis, selon l'OSDH.

Selon M. Abdel Rahmane, l'EI a "grandement fortifié" cette base en prévision de l'assaut. Raqa est devenue le symbole des atrocités des jihadistes en Syrie ainsi qu'une base pour la planification d'attentats sanglants commis à l'étranger. La ville comptait 300.000 habitants sous le règne de l'EI, dont 80.000 déplacés venus d'autres parties de la Syrie. Des milliers de personnes ont fui ces derniers mois et l'ONU estime que 160.000 personnes y vivent toujours.

L'électricité est coupée dans la ville et il y a d'importantes pénuries d'eau, selon un militant du collectif "Raqa est massacrée en silence".

AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Visite virtuelle de l’Opéra de Hanoï

Son La : immersion dans le village H'mông de Hua Tat Hua Tat fait partie du district de Vân Hô, province montagneuse de Son La (Nord). Ce village compte près de 140 foyers, la plupart de l’ethnie minoritaire H'mông. Depuis quelques années, c’est une destination très appréciée des touristes.