09/08/2017 21:38
Le groupe japonais de cosmétiques Shiseido a revu positivement mercredi 9 août ses projections annuelles après avoir vu sa rentabilité bondir au premier semestre, même si son bénéfice net a chuté de 23% en raison de facteurs exceptionnels.
>>Les cosmétiques "anti-pollution", un avenir sans nuage?

Le groupe japonais de cosmétiques Shiseido revoit positivement ses projections annuelles.
Photo : AFP/VNA/CVN

Entre janvier et juin, Shiseido a dégagé un profit net de 18,8 milliards de yens (154 millions d'euros au cours retenu par le groupe), contre 24,5 milliards un an plus tôt. Il avait bénéficié en 2016 d'un gain exceptionnel relatif à la cession de droits sur les parfums portant la marque Jean-Paul Gaultier.

Le bénéfice d'exploitation a en revanche progressé de 74% à 34,7 milliards de yens, sur un chiffre d'affaires en hausse de 14,5% à 472 milliards de yens.

Au Japon (44,2% des ventes), Shiseido a constaté une poursuite de la reprise du marché des cosmétiques et une demande de la part des touristes toujours très soutenue, en particulier de la clientèle chinoise qui a fait l'objet d'initiatives marketing ciblées.

Le fabricant de produits de beauté se félicite en outre du succès d'une de ses nouvelles crèmes anti-rides.

Au final, ses recettes ont augmenté de 10% dans l'archipel, pour une rentabilité dopée par la bonne performance des marques de prestige et les effets de mesures de restructuration pour réduire les coûts.

En Chine, autre marché important pour Shiseido (15% du chiffre d'affaires), l'activité s'est également bien portée, tout comme dans la région Asie-Pacifique.

Dans la région Europe, Moyen-Orient et Afrique les ventes ont augmenté de 24% grâce à l'apport des parfums Dolce & Gabbana, tandis que sur le continent américain (+12%), elles ont bénéficié de l'acquisition de la marque Laura Mercier.

Les boutiques hors taxes ont aussi fait beaucoup mieux qu'un an plus tôt (+92%), surtout dans les aéroports d'Asie.

Fort de ce solide premier semestre, Shiseido s'est montré confiant pour l'ensemble de l'année 2017 : le groupe espère désormais accroître son bénéfice net, à 32,5 milliards de yens (+1,2% sur un an), au lieu de 26 milliards de yens escomptés auparavant.

Le gain opérationnel est quant à lui attendu en forte hausse de 52% à 56 milliards (au lieu de 45,5 milliards), pour un chiffre d'affaires espéré à 965 milliards de yens (+13,5%), au lieu de 940 milliards.
 
AFP/VNA/CVN


 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Visite virtuelle de l’Opéra de Hanoï