05/12/2015 22:26
Un séminaire consacré aux conséquences des ouvrages hydroélectriques construits sur le cours principal du Mékong a eu lieu le 4 décembre à Hô Chi Minh-Ville.
>>Table-ronde sur la coopération entre Cân Tho, le delta du Mékong et la France

Le professeur et docteur Nguyên Ngoc Trân présente son intervention lors du séminaire. Photo : An Hiêu/VNA/CVN

Le séminaire a été organisé par le ministère des Ressources naturelles et de l’Environnement et le Comité national du Mékong. Il a réuni plus de 70 chercheurs, gestionnaires, représentants d’organisations internationales et des populations établies dans le delta du Mékong, outre des délégués des Comités nationaux du Mékong du Laos, du Cambodge, et de la Commission du Mékong.

Selon le vice-ministre vietnamien des Ressources naturelles et de l’Environnement, Nguyên Thai Lai, également vice-président du Comité national du Mékong, l’intention de construire 11 ouvrages hydroélectriques sur le cours principal du Mékong inquiète en termes d'impact sur l’environnement, l’économie et la société des pays riverains.

Des rapports d’études présentés lors du séminaire indiquent que le développement de l’hydroélectricité grâce au cours principal dans le bassin du Mékong pourrait causer des dommages de long terme particulièrement difficiles à réparer pour le milieu aquatique et la vie des millions de personnes dans la région. Cela pèserait par conséquent sur les économies locales et régionales.

Récemment, le gouvernement vietnamien a proposé de mener des études sur les conséquences des barrages hydroélectriques avec la participation des gouvernements lao et cambodgien, ainsi que d’experts danois, américains et de la Banque mondiale.
 
VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Visite virtuelle de l’Opéra de Hanoï