18/07/2017 18:55
Un séminaire consultatif sur la coopération entre Hô Chi Minh-Ville et l’UNICEF dans la réalisation de l’initiative Ville amie des enfants pour 2017-2021 a eu lieu mardi 18 juillet dans la mégapole du Sud.
>>Des progrès notables accomplis en matière de protection des enfants
>>Hô Chi Minh-Ville et l'initiative «Ville amie des enfants»

Séminaire consultatif sur la coopération entre Hô Chi Minh-Ville et l’UNICEF dans la réalisation de l’initiative Ville amie des enfants pour 2017-2021, le 18 juillet dans la mégapole du Sud. Photo : Hoàng Hai/VNA/CVN

Selon la vice-présidente du Comité populaire municipal, Nguyên Thi Thu, Hô Chi Minh-Ville recense actuellement plus de 1,5 million d’enfants, dont plus de 16.000 en situation particulière. Cela impose des difficultés à la mégapole du Sud et demande des solutions à long terme, a-t-elle affirmé, ajoutant que l’initiative Ville amie des enfants permettra de mieux appliquer la loi sur l’enfance de 2016 et de mieux protéger les droits de l’enfant.

Le représentant en chef de l’UNICEF au Vietnam, Youssouf Abdel-Jelil, a indiqué que les enfants, notamment ceux vivant dans les zones urbaines, devaient faire face à plusieurs problèmes en matière d’accès aux services de soin de la santé et à l’éducation, ainsi qu’aux risques d’abus et d’exploitation. Selon lui, la réalisation de l’initiative Ville amie des enfants demande une participation et une coordination des autorités locales, des entreprises, des organisations sociales et des organisations dirigées par les enfants.

Lors du séminaire, plusieurs participants ont souligné la nécessité de simplifier les formalités administratives pour accélérer l’application de l’initiative Ville amie des enfants. Il est aussi nécessaire de s’intéresser aux enfants des immigrés pour assurer leur accès aux services sociaux.
 
VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Visite virtuelle de l’Opéra de Hanoï

Le Vietnam 6e mondial en matière de croissance de l’afflux touristique Avec 29% de visiteurs en plus depuis le début de l’année, le Vietnam figure parmi les dix destinations ayant observé le plus fort développement touristique sur un an en 2017, selon le dernier rapport de l’Organisation mondiale du tourisme (OMT).