04/01/2016 11:13
Le vice-ministre des Affaires étrangères du Vietnam, président du Comité d'État chargé des Vietnamiens résidant à l’étranger, Vu Hông Nam, parle du rôle des Viêt kiêu dans le développement économique du pays.
Actuellement, environ 4,5 millions de Vietnamiens vivent, travaillent, étudient dans 109 pays et territoires à travers le monde. La communauté Viêt kiêu (Vietnamiens résidant à l'étranger) est de plus en plus développée et possède un grand potentiel intellectuel et économique.

En marge du colloque «Les entreprises et entrepreneurs Viêt kiêu et développement du pays» qui a eu lieu récemment à Hanoi, Vu Hông Nam, vice-ministre des Affaires étrangères du Vietnam, président du Comité d'État chargé des Vietnamiens résidant à l’étranger, parle du rôle des Viêt kiêu dans le développement économique du pays.

Litchi royal, fruit de spécialité de la province de Hai Duong (Nord du Vietnam), dans un supermarché en Australie. Photo : NDEL/CVN

En évaluant les résultats de l’attirance des investissements des Viêt kiêu ces derniers temps, il fait part du constat qu’au cours des dernières années, la communauté des Vietnamiens à l'étranger s'est fortement développée. Forts de l'affection qu'ils portent à la Patrie, ils ont activement contribué au développement du pays dans divers domaines : les politiques extérieures, l’économie, la culture, les sciences et technologies, l’éducation et la formation, etc.

Le Comité d'État chargé des Vietnamiens résidant à l’étranger a collaboré avec les ministères, les départements et les autorités locales pour faciliter l’investissement des Viêt kiêu.

À ce jour, 51 des 63 provinces et villes du pays ​bénéficient de l’investissement de la diaspora. Au Vietnam, sont recensées actuellement environ 6.300 entreprises étrangères avec 2.000 projets se concentrant principalement dans le commerce, le tourisme, la construction, l'immobilier, les exportations manufacturières, l'agriculture, la ​transformation des produits de la de mer, etc.

Nombre d'entrepreneurs et entreprises vietnamiens à l'étranger ont apporté de grands projets d'investissement dans le pays. Ils sont également devenus des actionnaires de plusieurs grandes banques et sociétés vietnamiennes.

Ces projets ont contribué grandement à la création d'emplois, à la formation professionnelle, au développement socio-économique et à l’augmentation du budget de l'État. Outre ces points positifs, Vu Hông Nam a abordé certaines difficultés concernant l’attirance de l’investissement des Viêt kiêu. Selon lui, l'État et le Parti affirment toujours que la communauté des Vietnamiens à l'étranger ​fait partie intégrante de la communauté Vietnamienne, qu’elle est une ressource précieuse en faveur de l'industrialisation et la modernisation du pays. Elle est par ailleurs un pont ​pour les relations ​du Vietnam ​avec les autres pays.

Les Viêt kiêu ont progressivement plus de possibilités et de ressources, d'où la recherche d'opportunités d'investissement dans le pays. En parallèle, l'État vietnamien prend de plus en plus de politiques et adopte de nouvelles lois en faveur de la production et des affaires dans le pays. Pourtant, la mise en œuvre des politiques s'est heurtée à de nombreuses difficultés, dont son manque de cohérence.

Le Comité d'État chargé des Vietnamiens résidant à l’étranger apprécie la collaboration des localités ces derniers temps dans les activités d’attirance de l’investissement des Viêt kiêu. En particulier, Vu Hông Nam met l’accent sur le rôle des Viêt kiêu dans la promotion des produits vietnamiens à l’étranger. Les points forts des entreprises Viêt kiêu sont leurs connaissances plus profondes sur le marché domestique et celui de leurs pays de résidence.

NDEL/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Chuông, le village qui préserve la quintessence du nón

Les gongs, l’âme du Tây Nguyên Vivant dans les forêts et les montagnes du Tây Nguyên (hauts plateaux du Centre), les ethnies minoritaires Ba Na, Ê Dê, Co Tu, M’Nông, Gia Rai, Xo Dang, Chu Ru et Ma considèrent les gongs comme leur trésor. Les gongs sont également sacrés, car ils les aident à communiquer avec leurs divinités.