30/09/2015 17:56
Depuis le début de l'année, l'économie vietnamienne est restée stable. L’indice des prix à la consommation (IPC) de septembre a progressé de 0,74% sur un an, sans qu'aucun signe d'inflation n'apparaisse, a annoncé le ministère du Plan et de l'Investissement lors de la réunion périodique du gouvernement, tenue le 30 septembre à Hanoi.
>>Bloomberg apprécie la croissance économique du Vietnam
>>Le PIB national en hausse de 6,5% en neuf mois

Selon le ministère, la croissance du PIB du pays a augmenté trimestriellement pour atteindre la moyenne de 6,5% au cours des neuf premiers mois de cette année. Cela constitue le taux le plus élevé ​de ​ces cinq dernières années.

Entre janvier et septembre, ​des progrès ont été ​constatés d​u côté de la production industrielle, en particulier dans la transformation manufacturière, la vente au détail des ​biens et des services, la croissance du crédit, les réserves de ​devises, l'attraction de l'investissement direct étranger et l'import-export.

Réunion périodique du gouvernement. Photo : Duc Tam/VNA/CVN

L​es recettes budgétaires de l’État ont été estimées à 683.000 milliards de dôngs (environ 30 milliards de dollars), soit une hausse de 7% en glissement annuel, a indiqué le ministère du Plan et de l’Investissement.

La confiance des entreprises pour l'environnement d'investissement du pays ​s'est améliorée, ce qui s’explique par le nombre croissant d'entreprises nouvellement créées et le capital inscrit ​qui a considérablement augmenté.

Au cours de​ ces trois premiers trimestres, le bien-être social, la sécurité politique et l'ordre social ont également été maintenus, indique le rapport.

Toutefois, le rapport souligne qu’un éventail de défis et difficultés entravent le développement économique national, comme ​la chute brutale des ​cours mondiaux du pétrole brut et de certains produits et l’évolution complexe du marché financier mondial ​qui affecte les ​rentrées budgétaires de l’État.

Plan de développement socio-économique

Le secteur agricole et des produits aquatiques rencontrent également des difficultés en raison des catastrophes naturelles - sécheresses et inondations notamment - et des incertitudes du marché.

Le ministère a également mis l’accent sur les limites de la restructuration économique en combinaison avec la réforme du modèle de croissance, ainsi que la lenteur de la mise en application des politiques d'amélioration de l'environnement d’affaires, de l'actionnarisation des entreprises publiques et de la faible compétitivité.

Lors de ​cette réunion gouvernementale de deux jours, les membres du gouvernement discutent du plan de développement socio-économique pour la période 2016-2020, du plan de restructuration économique de 2016 à 2020, de l'​utilisation du budget de l’État 2011-2015 et des orientations ​afin d’équilibrer le budget pour 2016-2020.
VNA/CVN
 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Visite virtuelle de l’Opéra de Hanoï