10/07/2017 16:14
Un cumul record de pluie a été enregistré à Paris dimanche soir 9 juillet avec 49 millimètres en une heure, l'équivalent de trois semaines de précipitations moyennes en juillet dans la capitale, a indiqué Météo France.
>>Orages à Paris : des stations de métro fermées, les pompiers submergés d'appels
>>Les inondations pourraient aggraver la situation humanitaire

Des automobilistes conduisent sous la pluie dans le 20e arrondissement à Paris, le 9 juillet. Photo : AFP/VNA/CVN

Le précédent record, tous mois confondus, de 47 millimètres remontait au 2 juillet 1995, ont précisé les services météorologiques.

Sur plusieurs heures, la capitale a reçu 68 millimètres d'eau, selon les relevés de la station située dans le parc Montsouris.

Des cumuls exceptionnels ont également été enregistrés en plusieurs heures dans d'autres régions, notamment à Civray (Vienne) avec 86 millimètres et à Lons-Le-Saunier (Jura) avec 77 millimètres.

"D'après nos images radars, localement, on a même pu dépasser les 100 millimètres en quelques heures, notamment dans le Poitou, le Berry ou le nord du Limousin", a indiqué Patrick Galois, prévisionniste.

Ces cumuls très importants "arrivent en été lors des séquences orageuses mais là, ça touche un territoire assez vaste", a-t-il ajouté.

La vigilance orange pour les orages, qui concernent lundi 10 juillet encore douze départements du centre et de l'Île-de-France, devrait être levée dans la matinée.

Les départements concernés sont : le Cher, l'Eure-et-Loir, le Loir-et-Cher, le Loiret, Paris, les Hauts-de-Seines, la Seine-Saint-Denis, le Val-de-Marne, la Seine-et-Marne, les Yvelines, l'Essonne et le Val-d'Oise.

AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Chuông, le village qui préserve la quintessence du nón

Les gongs, l’âme du Tây Nguyên Vivant dans les forêts et les montagnes du Tây Nguyên (hauts plateaux du Centre), les ethnies minoritaires Ba Na, Ê Dê, Co Tu, M’Nông, Gia Rai, Xo Dang, Chu Ru et Ma considèrent les gongs comme leur trésor. Les gongs sont également sacrés, car ils les aident à communiquer avec leurs divinités.