05/09/2015 07:32
Les «Rencontres du Vietnam» organisent depuis 2003 des conférences internationales scientifiques et des écoles thématiques en physique. Elles sont aussi à l’initiative du Centre international de l’éducation et des sciences interdisciplinaires à Quy Nhon. Entretien avec le physicien Trân Thanh Vân.
>>Plus de 200 bourses Odon Vallet pour des jeunes de Thua Thiên-Huê
>>Ouverture d'une conférence internationale de physique
>>Le Vietnam aura bientôt son premier espace des sciences

En votre qualité de physicien et de président des «Rencontres du Vietnam», d’où est venue l’idée de construire le Centre international de l’éducation et des sciences interdisciplinaires (ICISE) dans la ville de Quy Nhon, province de Binh Dinh (Centre) ?

Pendant longtemps, avec d’autres scientifiques, j’ai organisé des conférences en Europe. En 1966, nous avons lancé les «Rencontres de Moriond» (annuelles), qui existent encore aujourd’hui et dont au moins 20 jeunes participants ont par la suite obtenu le Prix Nobel. C’est un plaisir pour les scientifiques de se réunir loin des grandes universités et des grandes institutions pour échanger de façon informelle leurs idées et leurs découvertes. Nous avons ensuite créé les Rencontres de Blois en 1998.

Peu à peu, l’esprit «Moriond» est né au sein de la communauté scientifique internationale. Il s’en suit l’idée de trouver un lieu pour permettre aux scientifiques vietnamiens de participer aux échanges au sein de ce réseau international de scientifiques, car la science n’a pas de frontières. Avec le Comité des scientifiques des Rencontres de Moriond-Blois, nous sommes ainsi partis au Vietnam avec la volonté de construire un centre. Nous avons finalement choisi Quy Nhon, où une université de taille moyenne existe déjà.

Le Professeur physicien Trân Thanh Vân (gauche) en pleine cérémoine de remise de bourses d’études. Photo : Thanh Tuê/CVN

Parlez-nous du projet de l’Espace des sciences ?

Nous souhaitons faire découvrir la culture scientifique au grand public, en particulier aux lycéens et étudiants. Dans cette optique depuis toujours, à chacune de nos Rencontres, nous organisons en parallèle une conférence ouverte au public. Nos efforts dans ce sens ont toujours été couronnés de succès. À Quy Nhon, nos conférences grand public animées d’une année à l’autre par les Professeurs Trinh Xuân Thuân, Michel Mayor, Nguyên Trong Hiên, Luu Lê Hang (Prix Cavli et prix Shaw), Jerome Friedman (Nobel de Physique), Georges Smoot (Nobel de Physique), etc. ont réuni plus d’un millier de lycéens, étudiants et jeunes professeurs. De plus, des échanges «en ligne» avec le jeune public ont été réalisés à partir du Centre d’ICISE Quy Nhon en 2013, avec les Professeurs Phan Bao Ngoc, Nguyên Trong Hiên, Shelly Glashow (Nobel de Physique), David Gros (Nobel de Physique) et Georges Smoot (Nobel de Physique). Ce dernier a renouvelé ces échanges «en ligne» tout récemment, en août 2015. 

À l’instar du Palais de la découverte, de la Cité des sciences de Paris et de l’Espace des sciences de Rennes (France), l’Espace des sciences de Quy Nhon comprendra un planétarium et une maison des sciences «Explora», qui ne sera achevée qu’à la fin de la deuxième phase du projet (2016-2018). Le planétarium servira à projeter des images du ciel permettant d’expliquer le mouvement des planètes dans l’Univers.

Dans les trois autres salles autour du planétarium, il y aura des expositions. La première salle sera consacrée au thème «Des particules à l’univers». On y découvrira comment l’Univers s’est formé partir du Big bang, avec la formation des atomes, des molécules, des planètes et des étoiles. La 2e salle sera consacrée aux satellites qui nous révéleront des aspects importants sur la survie de la Terre comme l’évolution de l’écosystème, les changements climatiques et leurs conséquences, particulièrement dans le Sud du Vietnam. La 3e salle, enfin, portera sur les sciences spatiales (la Lune, Mars ou la découverte des planètes extrasolaires, etc.), et s’interrogera sur la possibilité d’une vie extraterrestre.

Maquette de l’Espace des sciences à l’ICISE.  ICISE/CVN

En plus de la maison des sciences «Explora», ont été prévus des espaces pour télescopes amateurs où des astronomes amateurs pourront se rencontrer, partager leur passion et animer «la nuit des étoiles», suivant l’exemple des nuits des étoiles très réussies en France. La cérémonie marquant la pose de la première pierre de l’Espace des sciences Quy Nhon, associée à l’inauguration des «XIe Rencontres du Vietnam», s’est déroulée le 20 juillet dernier en présence de dirigeants du pays dont le vice-Premier ministre Vu Duc Dam, de ministres, des directeurs d’universités, des autorités de Binh Dinh et de physiciens et astrophysiciens venus de 25 pays. 

Les travaux de construction ont déjà commencé. Nous espérons pouvoir inaugurer la première phase en juillet 2016. Nous tenterons d’organiser des démonstrations tous les jours, pour les élèves des classes primaires, secondaires et des étudiants de Binh Dinh et des  alentours.

Êtes-vous satisfait du projet et de sa mise en œuvre ?

Nous sommes très heureux que le gouvernement ait apporté son aide pour le financement de l’Espace des sciences et que la province ait offert un terrain, avec toutes les facilités telles que les routes, l’eau et l’électricité. Plus que l’aspect matériel, ce qui importe, ce sont les hommes et les femmes qui y travaillent. Ils doivent être très motivés pour transmettre cet amour des sciences. Nous avons prévu, à l’automne prochain, une formation des futurs animateurs par des responsables de planétariums de France.

Propos recueillis par Thanh Tuê/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Visite virtuelle de l’Opéra de Hanoï