26/09/2015 15:52
Au moins quatre personnes sont décédées et 15 étaient entre la vie et la mort après la spectaculaire collision le 24 septembre à Seattle d’un bus transportant des étudiants étrangers et d’un véhicule amphibie pour touristes.
>>Douze suspects arrêtés suite aux explosions meurtrières de Tianjin
>>États-Unis : mordue par un requin, une fillette replonge pour sauver son amie

Quatre personnes sont décédées lors de ce carambolage survenu sur un pont de Seattle, au Nord-Ouest des États-Unis, dans lequel ont également été pris deux autres véhicules.

Le premier bus transportait 45 étudiants étrangers et employés du programme international de l’Université de North Seattle, d’après la porte-parole de l’établissement Melissa Mixon. Ces étudiants viennent de six pays, dont 29 du Vietnam.

Des policiers sur les lieux d'une collision entre un bus transportant des étudiants étrangers et un véhicule amphibie pour touristes, le 24 septembre à Seattle. Photo : AFP/VNA/CVN

Près d’une centaine de pompiers sont intervenus pour porter secours à 51 blessés, dont 15 sont dans un état critique, et plusieurs en train d’être opérés, selon la dernière une conférence de presse des autorités, qui s’est terminée vers 18h30 locales (01h30 GMT).

L’accident est survenu vers «11h15 locales lorsqu’un bus (de la Société touristique) +Ride the Ducks+ se dirigeait vers le nord sur le pont Aurora et un deuxième bus allait vers le sud. Les deux véhicules se sont percutés, avec deux autres voitures», a expliqué la police.

L’enquêteur principal, James Sosik, a indiqué que les agents étaient encore en train de relever des éléments sur les lieux de l’accident et qu’ils n’avaient pas encore d’informations à communiquer sur l’âge ou le pays d’origine des victimes.

«Nous n’avons pas encore contacté les familles des victimes, nous sommes encore en train de les identifier», a précisé le maire de Seattle Ed Murray devant la presse.

Carnage et chaos

«C’est un moment très difficile pour tellement de familles dans cette ville», a-t-il déclaré. Plus tôt, il avait parlé d’une «terrible tragédie», ajoutant être en train de contacter les consulats des pays concernés. Le consulat du Vietnam à San Francisco a indiqué que quatre Vietnamiens ont été blessés.

Les images de l’accident étaient spectaculaires : le côté droit du bus qui transportait les étudiants était complètement éventré, les vitres explosées et les portes défoncées.

Le bus amphibie de «Ride the Ducks», société de visites guidées présente dans plusieurs villes américaines, gisait en travers du pont mais avait mieux résisté. Le bus amphibie de «Ride the Ducks» est inspiré d’un véhicule militaire de la deuxième guerre mondiale.

Nombre de témoignages semblaient indiquer un problème technique du bus amphibie, a signalé la police, qui notait que les conducteurs avaient passé des tests toxicologiques négatifs. Brad Volm, 23 ans, conduisait une voiture derrière le bus de «Ride the Ducks» quand ce dernier a «dévié» et s’est écrasé dans le bus qui transportait les étudiants, rapporte le Seattle Times. D’après lui, le pneu gauche du véhicule amphibie a eu un problème et l’on voyait du fluide rouge en sortir.

«Tout est arrivé si vite», a raconté au quotidien le jeune homme. «Je suis sorti de ma voiture et il y avait des corps partout». Mark Gordon, conducteurs de l’une des deux voitures impliquées dans le carambolage, a dit sur la chaîne King 5 avoir «conduit en sens inverse du trafic pour éviter une collision directe avec le (bus de Ride the) Duck».

Tim Gesner, 61 ans et originaire de Floride, était passager du bus de touriste et a relaté dans une vidéo prise par le Seattle Times qu’il était en train de prendre une photo quand il a senti «l’arrière du bus zigzaguer puis virer vers la gauche droit dans deux» voitures.

"J’ai senti la douleur (...) j’ai vu le carnage", a-t-il décrit, parlant, les larmes aux yeux, d’une "petite fille pleurant avec à côté d’elle sa mère étendue dans une mare de sang".
 
AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Visite virtuelle de l’Opéra de Hanoï