16/01/2016 16:22
>>La police indonésienne en alerte maximale, des assaillants identifiés
>>Un groupe lié à l'EI soupçonné d'avoir perpétré les attaques de Jakarta

Quatre militants soupçonnés d'avoir des liens avec l'organisation jihadiste État islamique (EI) ont été arrêtés en Malaisie, dont l'un envisageait de commettre un attentat suicide, a indiqué le 16 janvier le chef de la police de ce pays d'Asie du Sud-Est. Les forces de sécurité sont en état d'alerte dans le pays depuis les attentats meurtriers le 14 janvier à Jakarta, en Indonésie, archipel voisin de la Malaisie. L'un des suspects, un Malaisien de 28 ans, a été arrêté le 15 janvier dans une gare du centre-ville, et "des armes et documents liés à l'EI ont été confisqués", a écrit le chef de la police, Khalid Abu Bakar, sur son compte Twitter, sans préciser quel type d'armes possédaient cet homme. "Le suspect a reconnu qu'il avait prévu de commettre un attentat suicide en Malaisie et qu'il attendait des instructions d'un membre de l'EI en Syrie", où l'organisation jihadiste contrôle de vastes territoires, a ajouté Khalid. De son côté, un responsable de la lutte antiterroriste, Ayob Khan Mydin Pitchay, a déclaré qu'un couteau et des documents de l'EI avaient été saisis lors d'une perquisition au domicile du suspect. Par ailleurs, trois autres Malaisiens soupçonnés d'entretenir des liens avec l'EI, parmi lesquels un couple, ont été arrêtés le 11 janvier à leur retour de Turquie d'où ils ont été expulsés, a observé Khalid.

AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Visite virtuelle de l’Opéra de Hanoï

Son La : immersion dans le village H'mông de Hua Tat Hua Tat fait partie du district de Vân Hô, province montagneuse de Son La (Nord). Ce village compte près de 140 foyers, la plupart de l’ethnie minoritaire H'mông. Depuis quelques années, c’est une destination très appréciée des touristes.