27/09/2015 07:58
Les circuits «Se souvenir de l’ancienne bataille et des camarades» dans la province de Quang Tri (Centre) sont connus des Vietnamiens de l’ensemble du pays qui souhaitent faire un retour aux sources. Dix ans déjà. Quelques impressions.

>>Quang Nam veut faire rimer préservation patrimoniale avec tourisme durable
>>Année nationale du tourisme 2016 : découvrir la terre du Sud

Inscrit dans un groupe de vétérans en voyage pour le site de l’ancienne bataille de Thành Cô, littéralement «Citadelle antique (du Quang Tri)», dans la province éponyme, Dinh Van Lành, de Hai Phong (Nord), est particulièrement ému. «J’étais là pendant cette terrible bataille et j’en suis l’un des survivants. De très nombreux camarades sont morts pour la Patrie. Thành Cô, classée vestige spécial national, relève du chef-lieu du Quang Tri, une province où la guerre s’est imprégnée et se voit sur chaque brique, chaque objet qui s’y trouve», explique-t-il.
 

Thành Cô, la citadelle antique du Quang Tri, l'un des sites compris dans les circuits commémoratifs. Photo : CTV/CVN


Chaque année, lorsque le 15e jour du 7e mois lunaire arrive, la province accueille des touristes spéciaux, car ils sont pour la plupart des vétérans ou des proches de soldats tombés en ces lieux. Le circuit «Se souvenir de l’ancienne bataille et des camarades», inauguré en 2005, a attiré depuis des millions de ces Vietnamiens. Ils offrent un bâtonnet d’encens sur la tombe d’un soldat qu’ils ne connaissent absolument pas, ou au pied de la Statue monumentale du site commémoratif, contribuant à prendre soin de l’âme de ceux tombés pour la Patrie, mais aussi à l’apaisement de la leur.

Des vestiges de guerre à préserver

«Mon père est mort lors de cette bataille, et chaque année, moi et ma famille nourrissons l’espoir de retrouver ses restes. Cette année, nous avons été informés que sa tombe est située dans le cimetière du district de Vinh Linh de la province du Quang Tri. C’est pourquoi je me suis inscrit dans un groupe de vétérans pour aller lui offrir de l’encens», confie Dang Van Liêm, 47 ans, du district de Gia Viên dans la province de Ninh Binh (Nord).

La guerre est passée, puis partie de la province du Quang Tri. Aujourd’hui, elle a acquis une nouvelle physionomie, mais elle est devenue un musée de vestiges de guerre, sous de multiples formes, des plus animés de tout le pays. De ces vestiges, le Quang Tri en possède 436, dont plusieurs font l’objet de ce tourisme mémoriel. On peut citer les tunnels de Vinh Môc, le pont Hiên Luong et les deux rives du fleuve Bên Hai, le barrage de surveillance électronique de McNamara, la citadelle Thành Cô, la route 9-Khe Sanh, l’aéroport Tà Con, l’île Côn Co, et le tronçon local de la piste Hô Chi Minh.

À l'intérieur du tunnel de Vinh Linh, province centrale de Quang Tri.
Photo : VnE/CVN


Pour promouvoir ce circuit, le Service de la culture, du sport et du tourisme de Quang Tri a organisé de nombreuses activités en relation avec le retour aux sources, dont des fêtes révolutionnaires impressionnantes, y compris à l’étranger, comme «Thông nhât non sông» (Réunification nationale) à l’occasion du 30 avril, «Huyên thoai Truong Son» (Légende de Truong Son) à l’occasion de la Journée nationale des invalides de guerre et des morts pour la Patrie (27 juillet), «Khuc trang ca vê môt dong sông» (Chant triste sur un fleuve), «Tha hoa trên dong Thach Han» (Des fleurs sur la rivière Thach Han).

Le Comité populaire provincial a restauré des vestiges particulièrement importants sur le plan historique, dont Thành Cô, l’aéroport Tà Con, le pont Treo et le quai Tat, les tunnels de Vinh Môc, les rives du fleuve Bên Hai. La province a ouvert ou soutenu l’ouverture de 156 hôtels et mini-hôtels totalisant 1.700 chambres.

Dix ans déjà. Voilà le bilan. De 2005 à juin 2009, les voyagistes du Quang Tri ont servi près de 1,3 million de ces touristes particuliers, durant la seule année 2014, près de 1,4 million, et ce premier semestre, 877.000. «Quang Tri est l’une des localités pionnières du pays en matière de tourisme mémoriel. Dans les temps à venir, nous renforcerons la promotion de l’investissement pour celui-ci et approfondirons nos liens avec les localités du Nord pour développer ce tourisme», affirme Nguyên Van Chiên, vice-directeur du Service provincial de la culture, des sports et du tourisme.

Quê Anh/CVN




 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
De jeunes francophones découvrent les valeurs traditionnelles du Vietnam

L’île de Phu Quôc, une destination incontournable L’été est la saison idéale pour découvrir Phu Quôc, province de Kiên Giang (Sud), appelée par plusieurs touristes «le paradis de l'Asie» ou encore «l’émeraude de l'Asie».