01/01/2017 21:51
La zone de Gao Giông (appelée aussi le jardin aux oiseaux de Gao Giông) est connue depuis toujours pour les incroyables terres submergées de Dông Thap Muoi et son écosystème exceptionnel.
>>Bac Kan : Pac Ngoi, un petit paradis éco-touristique
>>Quand tourisme rime avec environnement à Ha Long
>>Un écolodge modèle dans la province de Yên Bai

La zone de Gao Giông, province de Dông Thap (Sud) dispose d'un écosystème exceptionnel.

Photo : VOV/VNA/CVN


Créée en 2003, la zone se trouve sur la commune de Gao Giông (district de Cao Lanh, province de Dông Tháp, au Sud), à environ 150 km de Hô Chi Minh-Ville. Composé de mangroves arrosées par 70 kms d’arroyos, ce territoire d’exception est la réserve de poissons d’eau douce de la région de Dông Thap Muoi et le refuge de dizaines de milliers d’oiseaux.

Munis d’une paire de jumelles, les touristes sont invités à se rendre au sommet de l’observatoire de 18 m de haut pour avoir une vue panoramique de la zone de Gao Giông. Nguyên Quôc Dat, photographe, est un habitué des lieux : «Le jardin et les forêts de mangroves ont été créés en 1986. Ce lieu conserve la beauté primitive d’une zone submergée. Ici, 350 hectares sont réservés à la préservation des poissons et 40 à la préservation des oiseaux, notamment les Nhân Diên, classés au Livre rouge. On trouve aussi des espèces végétales typiques des zones submergées comme le lotus».

Après avoir écouté une brève présentation du «jardin aux oiseaux», les touristes parcourent la zone sur des petites barques. Le jardin est particulièrement animé à l’aube ou au crépuscule où des milliers d’oiseaux partent à la recherche de nourriture ou rentrent aux nids.

Des paysage différents suivant les saisons

Gao Giông offre un paysage différent suivant la saison sèche et la saison des crues. «La saison des crues commence souvent au dixième mois lunaire et se termine au sixième mois lunaire de l’année suivante. C’est durant cette saison que les oiseaux viennent ici pour se reproduire car la zone regorge de nourriture. On a aménagé des terrains pour chaque espèce», explique Nguyên Van Hai, un guide touristique.

Durant la saison sèche, on peut faire du camping en forêt. L’occasion de savourer des spécialités culinaires de la région, notamment les ophiocéphales maculés grillés avec des pousses de lotus.

Grâce à son réseau fluvial et routier efficace, Gao Giông attire de plus en plus de touristes avides d’espaces naturels.

VOV/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Gastronomie, interférence des cultures

Développement touristique sur le couloir économique Est-Ouest «Le développement touristique sur le couloir économique Est-Ouest» était le thème d’un colloque qui a récemment eu lieu dans l’ancienne ville de Hôi An, province de Quang Nam (Centre).