04/01/2016 17:57
Le japon et les Etats-Unis ont exprimé leur préoccupation après que la Chine avait procédé à un vol d'essai sur une piste d'atterrissage illégalement construite sur le récif de Chu Thâp (Ferry Cross) relevant de l'archipel de Truong Sa (Spratly) du Vietnam.
"Le Japon est gravement préoccupé par l'acte de la Chine, qui est un changement unilatéral du statu quo" dans la région et une tentative de rendre le travail de bonification massive et rapide de Pékin dans cette zone maritime "un fait accompli", a déclaré le 4 février le ministre japonais des Affaires étrangères Fumio Kishida lors d'une conférence de presse.

Le diplomate, qui est cité par l'agence Kyodo, a souligné que le Japon ne pouvait pas accepter l'acte de la Chine qui est en train de faire monter les tensions dans la région et constitue une préoccupation de la communauté internationale. "Le Japon continuera à coopérer avec d'autres pays concernés pour protéger la liberté de navigation maritime", a-t-il ajouté.

La piste d'atterrissage illégalement construite sur le récif de Chu Thâp (Ferry Cross) relevant de l'archipel de Truong Sa du Vietnam.
Photo: AFP/VNA/CVN

Samedi 2 février, les États-Unis avaient également critiqué la construction en Chine d'îles artificielles en Mer Orientale et exprimé leur inquiétude que la Chine envisageait de les utiliser à des fins militaires. Selon l'agence Reuters, la porte-parole du Département d'État américain Pooja Jhunjhunwala a déclaré que Washington encourageait les parties concernées de réduire activement les tensions tout en évitant les actions unilatérales qui sapent la stabilité régionale, et de procéder à des démarches afin de créer l'espace à des solutions diplomatiques significatives.

Toujours le 4 février, le porte-parole du ministère vietnamien des Affaires étrangères Lê Hai Binh a déclaré que "l'acte de la Chine a porté gravement atteinte à la souveraineté du Vietnam sur l'archipel de Truong Sa, est contraire aux idées communes des hauts responsables des deux pays, à l'Accord Vietnam-Chine sur les principes directeurs fondamentaux guidant le règlement de la question en Mer Orientale comme à l'esprit de la Déclaration de 2002 sur la conduite des parties en Mer Orientale. Cet agissement a sapé la paix et la stabilité en Mer Orientale, érodé la confiance politique bilatérale et négativement influencé les relations de voisinage comme les bons sentiments entre les deux peuples".

"Le Vietnam demande à la Chine de mettre fin immédiatement, de ne pas reproduire des agissements similaires, de prendre des actes pratiques et spécifiques pour contribuer au maintien de la paix, de la stabilité, de la sécurité, de la sûreté, de la liberté de navigation maritime et de survol dans cette zone maritime", a ajouté le diplomate.
VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Visite virtuelle de l’Opéra de Hanoï

Son La : immersion dans le village H'mông de Hua Tat Hua Tat fait partie du district de Vân Hô, province montagneuse de Son La (Nord). Ce village compte près de 140 foyers, la plupart de l’ethnie minoritaire H'mông. Depuis quelques années, c’est une destination très appréciée des touristes.