23/09/2015 18:56
Les écoles publiques de New York resteront fermées pour la première fois jeudi 24 septembre, à l'occasion de l'Aïd el-Kébir, l'une des grandes fêtes de l'islam.
Un bus scolaire à New York. Photo : AFP/VNA/CVN

Le maire démocrate Bill de Blasio avait annoncé la mesure en mars dernier, "pour refléter la force et la diversité de notre ville".

Les 1,1 million d'élèves des quelque 1.800 écoles new-yorkaises seront ainsi en congé jeudi 24 septembre, après l'avoir déjà été mercredi 23 septembre pour la fête juive de Yom Kippour.

M. de Blasio avait annoncé en mars l'ajout de deux jours de congés pour les fêtes musulmanes de l'Aïd el-Kébir (ou Aïd al-Adha), la fête du sacrifice, et, à partir de l'été 2016, pour la fête de l'Aïd el-Fitr, la fête qui marque la fin du jeûne du ramadan.

Les écoles new-yorkaises ferment déjà pour plusieurs fêtes juives et chrétiennes et, depuis l'annonce du maire en mars, un autre jour de congé a été ajouté au calendrier scolaire pour le Nouvel an lunaire, observé en Chine et dans de nombreux pays asiatiques. Il sera célébré en 2016 le 8 février.

"C'est une grande victoire de voir ce jour arriver", a expliqué Linda Sarsour, membre de la "Coalition for Muslim School Holidays" et mère de trois enfants.

"En tant qu'imam et parent, je suis très heureux", a également déclaré l'imam Shamsi Ali, directeur du Jamaica, Muslim Center, dans le quartier du Queens. "Je pense que ce genre de politique va contribuer à donner aux musulmans un sentiment d'appartenance", a-t-il ajouté.

Les enfants musulmans représentent un peu moins de 10% des élèves des écoles publiques de New York, selon les autorités.

Entre sept et dix millions de musulmans vivent aux États-Unis, dont un million environ à New York.
AFP/VNA/CVN




 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Visite virtuelle de l’Opéra de Hanoï

Le Vietnam promeut le tourisme en Australie Un programme a eu lieu le 17 août à Sydney pour présenter la beauté du Vietnam, de sa terre, de son peuple et de sa culture aux Australiens. L'événement a attiré plus de 80 entreprises opérant dans les domaines du tourisme, de l'hôtellerie et de l'aviation des deux pays.