28/09/2015 14:35
Le Français Jo-Wilfried Tsonga (N°17 mondial et tête de série N°3) a remporté son premier tournoi de la saison en s'imposant le 27 septembre à Metz face à son compatriote Gilles Simon (N°10 mondial et tête de série N°2) en trois manches 7-6 (5), 1-6, 6-2.
>>Djokovic laisse passer l’orage à l'US Open
>>US Open : Federer et Djokovic en finale
>>Richard Gasquet, dernier Français en lice, surclassé par Federer dans l'US Open

Jo-Wilfried Tsonga, à l'issue de sa victoire sur Gilles Simon en finale du tournoi de Metz, le 27 septembre. Photo : AFP/VNA/CVN

Le Manceau, qui s'est adjugé l'épreuve lorraine pour la troisième fois, un record, après 2011 et 2012, a empoché le 12e titre de sa carrière sur le circuit, égalant Richard Gasquet et ...Gilles Simon.

Le N°3 tricolore, qui a obtenu de bons résultats en Grand Chelem cette saison (quart de finale à l'Open d'Australie et à l'US Open, demi-finale à Roland-Garros) disputait dimanche sa première finale en 2015. Mais elle ne restera pas dans les annales tant il s'est montré brouillon...

Tsonga, très maladroit mais sauvé par son service (16 aces), a pris sa revanche sur Simon, qui l'avait battu en finale en 2013 et peut avoir des regrets au vu du déroulement de la partie.

Dans la première manche, Tsonga a affiché un déchet incroyable, multipliant les fautes directes. Mais, comme souvent en salle, sa mise en jeu est venue à son secours (11 aces) et lui a notamment permis d'écarter six balles de break.

Dans le tie-break, il a renversé une situation bien mal embarquée puisqu'il était mené 5-2, avant de remporter les cinq points suivants pour s'imposer 7-5.

Frustré d'être mené alors qu'il avait dominé le premier set, Simon accélérait dans le deuxième. Il finissait par réaliser le break à sa huitième tentative pour se détacher à 2-0.

Il devait ensuite sauver trois balles de break pour conserver sa mise en jeu. Il rebreakait Tsonga dans la foulée et menait 5-0, avant de l'emporter 6-1.

Cristal gagnant

Toujours maladroit, Tsonga s'appuyait sur son service pour contenir Simon au début de la troisième manche. Et il allait avoir un coup de pouce du filet pour réaliser son premier break. A 2-1, la bande l'avantageait à deux reprises dans le même jeu et lui permettait de mener 3-1.

Le Manceau se montrait solide pour se détacher à 5-2, avant de finalement l'emporter 6-2 après 2h15 de jeu...sur une volée de Simon détournée par la bande du filet.

En s'imposant pour la troisième fois à Metz, Tsonga a gagné le droit de ramener dans ses valises le trophée en cristal de Saint-Louis qui pèse la bagatelle de 17 kilos !

À l'issue du match, un hommage a été rendu à Patrice Dominguez, décédé en avril et qui avait grandement contribué à la création du tournoi. C'est sa veuve, Cendrine Dominguez, qui a remis le trophée à Tsonga.

Par ailleurs, la finale du double a été remportée par la paire franco-polonaise Edouard Roger-Vasselin/Lukasz Kubot aux dépens des Français Nicolat Mahut et Pierre-Hugues Herbert, récents vainqueurs de l'US Open (2-6, 6-3, 10-7).

AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Visite virtuelle de l’Opéra de Hanoï