30/09/2016 17:17
Trois ans après l’envoi d'aides-soignants vietnamiens au Japon, 470 candidats vietnamiens sont arrivés dans ce pays pour y travailler. Les premiers résultats ont montré que les établissements d’accueil japonais ont hautement apprécié leur assiduité. Le taux de réussite du certificat national japonais d’aides-soignants vietnamiens est également le plus élevé parmi les pays.

>>Canada : 5,5 millions de dollars pour protéger les travailleurs migrants de l’ASEAN
>>Opportunités et défis pour les travailleurs vietnamiens en République tchèque

"Le besoin de recrutement des candidats envoyés au Japon, qui sont des aides-soignants, est trois fois plus élevé que le nombre de candidats formés", a estimé le vice-ministre du Travail, des Invalides et des Affaires sociales, Doan Mâu Diêp, lors d’une conférence-bilan sur les trois ans de réalisation du programme de coopération dans l’envoi des aides-soignants vietnamiens au Japon, tenue récemment à Hanoï.

 

Des cours de langue sont organisés pour les travailleurs vietnamiens avant leur départ à l'étranger. Photo : Anh Tuân/VNA/CVN


Il s’est déclaré convaincu qu’avec l’étroite coopération entre les organismes concernés des deux parties et les efforts des candidats, beaucoup plus d'aides-soignants vietnamiens seront envoyés au Japon dans les temps qui viennent. Ce programme deviendra un point lumineux dans les relations de coopération entre les deux pays.

Il faut savoir que le Vietnam et le Japon ont signé, le 25 décembre 2008, un accord de partenariat économique Vietnam - Japon (VJEPA) dans lequel les deux pays ont convenu d’envoyer des aides-soignants vietnamiens pour travailler au Japon.

Selon le premier secrétaire de l’ambassade du Japon au Vietnam, le programme de coopération dans l’envoi des aides-soignants au Japon comporte de nombreuses activités significatives. Son objectif est d’aider des candidats à apprendre et à acquérir le certificat national d’aides-soignants du Japon. En plus des candidats vietnamiens, il y a également ceux venus d’Indonésie et des Philippines. Le nombre de candidats y participant est de plus en plus important.

Le représentant de l’ambassade du Japon a souligné que le nombre d'établissements accueillant des candidats avait augmenté suite au premiers résultats. La première année, ils n'étaient que 21 avec 57 ​aides-soignants étrangers.

"En réalité, ​la demande en aides-soignants indonésiens et philippins n’est pas élevée, ​à l'inverse des candidats vietnamiens, toujours en croissance. La partie japonaise espère en recevoir beaucoup", a-t-il conclu.

 

NDEL/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Visite virtuelle de l’Opéra de Hanoï

Ha Long, le dragon alangui a bien pris son envol Ces dernières années, la province de Quang Ninh (Nord) a obtenu de bons résultats dans le développement de ses infrastructures, notamment les complexes de villégiature et de loisirs. En la matière, la ville de Ha Long fait figure d’exemple.