01/11/2016 17:35
Le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc a promulgué un plan de mise en œuvre de l'Accord de Paris sur le changement climatique avec cinq objectifs, dont la réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES) et l'adaptation au changement climatique.
>>Le Vietnam paré pour la mise en œuvre des engagements de l’accord de la COP 21 à Paris
>>Le Vietnam signe l’accord de Paris sur le climat
>>Le Vietnam s’apprête à appliquer l’Accord de Paris sur les changements climatiques

Le changement climatique cause les glissements de terrain au rivage de Phu Lôc, province de Thua Thiên-Huê.
Photo : Hô Câu/VNA/CVN

Le plan se concentre également sur la préparation des ressources humaines pour le travail, la mise en place d'un système ouvert et transparent et l’élaboration et le perfectionnement des politiques et institutions.

Afin d'atteindre l'objectif de réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES), le Premier ministre a chargé le ministère des Ressources naturelles et de l'Environnement et d'autres ministères concernés d'évaluer régulièrement les GES pour 2014, 2016 et 2018. Ils ont également été invités à évaluer les efforts déployés par le Vietnam pour réduire les émissions de GES, ses contributions nationales pour la COP (NDC) et ainsi que sa participation aux efforts mondiaux en 2018.

En 2025 et 2030, le Vietnam devrait réduire ses émissions de GES dans les transports, la construction, l'agriculture et le développement rural afin de mettre en œuvre les NDC conformément aux conditions spécifiques du pays. L'objectif devrait être achevé en 2030.

Pour le groupe d’objectifs de l'adaptation au changement climatique, les ministères de l'Agriculture et du Développement rural, du Plan et de l'Investissement, des Finances et de la Construction et des localités travailleront ensemble pour élaborer et compléter un plan national d'adaptation d'ici 2019.

Les crues exceptionnelles à Châu Thành, province de Tây Ninh à cause du changement climatique.
Photo : Duc Hoành/VNA/CVN

Les ministères des Ressources naturelles, de l'Agriculture et du Développement Rural, de la Santé, du Travail, des Invalides et des Affaires Sociales, des Finances et de la Sécurité Publique ainsi que l'Académie des Sciences et Technologies du Vietnam et les agences d'assurance ont été chargés d'évaluer le risque et la vulnérabilité causés par le changement climatique et de définir les besoins d'adaptation et les exigences pour résoudre les problèmes liés aux dommages et aux pertes.

Le Premier ministre a également demandé au ministère des Finances d'allouer un budget aux ministères et aux localités concernés pour mettre en œuvre le plan en fonction des temps fixés.

En tant que signataire de la convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques, le Vietnam a pris des engagements concrets. En dépit de nombreuses difficultés et défis que rencontre un pays en voie de développement, le Vietnam s’est engagé à réduire d’ici à 2030 ses émissions de GES de 8%, taux qui pourrait atteindre jusqu’à 25% avec le soutien de la communauté internationale.

VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Chuông, le village qui préserve la quintessence du nón

Cát Bà, un sanctuaire des espèces menacées d'extinction Cat Bà est un archipel couvert de forêts, on y trouve même un parc national où vivent de nombreuses espèces sauvages. En prenant le kayak dans les eaux cristallines de Lan Ha, une petite baie située au nord-est de l'archipel, à 30 kilomètres de la ville portuaire de Hai Phong, on a la chance de voir le langur de Cat Bà (Trachypithecus poliocephalus poliocephalus).