10/05/2015 10:20
La meilleure joueuse d’échecs vietnamienne, Pham Lê Thao Nguyên, sera la seule représentante de l’Asie du Sud-Est à la Coupe du monde d’échecs 2016. Une qualification obtenue avec brio, et qui vient récompenser un talent hors du commun. Portrait.
>>Lê Quang Liêm vers les Championnats du monde
>>Échecs : le Vietnam met la concurrence KO
>>Quang Liêm veut devenir un «super grand maître»

Pham Lê Thao Nguyên en pleine réflexion. Photo : Quang Nhut/VNA/CVN

Pham Lê Thao Nguyên, 28 ans, est sans conteste parmi les meilleurs joueurs du pays, hommes et femmes confondus. Créditée de 2.338 points elo, elle figure dans le top 100 du classement mondial féminin établie par la Fédération internationale d’échecs (FIDE).

Thao Nguyên a grandi à Cân Tho, dans le delta du Mékong. Elle est membre de la délégation du sport de cette ville et de la sélection nationale d’échecs. Si ses victoires ne se comptent plus, elle s’est fait un nom en 2011, en devenant vice-championne d’Asie des échecs de l’Asie et en remportant par la suite plusieurs médailles d’or aux Jeux sportifs de l’Asie du Sud-Est (SEA Games).

En 2013, Thao Nguyên a été désignée grand maître international par la FIDE. Un titre éminemment compliqué à obtenir pour les joueuses d’échecs, tant les critères sont élevés.

En décembre 2014, elle a aussi remporté deux médailles d’or aux Jeux sportifs nationaux.

Le 15 mars dernier à Hô Chi Minh-Ville, Thao Nguyên a décroché l’unique billet réservé aux femmes pour la Coupe du monde 2015 à l’issue du tournoi de qualification de la zone 3.3 pour cette compétition. Elle sera du voyage à Bakou, Azerbaïdjan, en compagnie du grand maître Lê Quang Liêm (2.676 elo) et de Nguyên Ngoc Truong Son (2.659 elo) - accessoirement son époux.

Perfectionnisme et rigueur

Thao Nguyên se familiarise avec ce jeu de stratégie à l’âge de 5 ans. Un an après, elle remporte déjà son premier tournoi.

Hô Van Huynh, son mentor et chef de la discipline jeu d’échecs du Centre de la gymnastique et des sports de la ville de Cân Tho, ne tarie pas d’éloges à son sujet : «Elle a remporté le premier prix d’échecs des élèves du primaire de la ville à seulement six ans. Ce qui lui a valu une place de membre de la sélection des échecs de Cân Tho, place qu’elle n’a jamais quittée depuis. Thao Nguyên doit toujours se rendre à Hô Chi Minh-Ville pour s’entraîner avec la sélection nationale. Son calendrier d’entraînement et de compétitions est toujours rempli, et elle part régulièrement à l’étranger pour disputer des tournois internationaux».

Nguyên Ngoc Truong Son et Pham Lê Thao Nguyên, le couple en or des échecs vietnamiens. Photo : CTV/CVN

«Quand elle était petite, elle était très remuante, comme un petit garçon. C’est ce qui nous a décidés à l’inscrire aux échecs, en espérant qu’elle cultive calme et patience», confie sa mère.

Pari gagné. «Thao Nguyên est une joueuse assidue avec un mental d’acier. Elle s’entraîne avec le plus grand sérieux. Elle cherche toujours à assimiler les meilleures stratégies, à revoir, rectifier son jeu pour progresser», partage Hô Van Huynh. 

Ses résultats constituent une grande fierté pour la sélection nationale. Elle aimerait toutefois que les joueurs vietnamiens puissent se frotter plus souvent aux meilleurs spécialistes du monde, afin de progresser et d’emmagasiner de l’expérience pour les grands rendez-vous, essentielle à ce niveau. Une des solutions envisagées serait de disputer des tournois européens, ce sous-continent recensant la plupart des plus grands noms actuels de la discipline.

Un couple en ordes échecs vietnamiens

Côté cœur, Pham Lê Thao Nguyên a épousé le grand maître d’échecs international Nguyên  Ngoc Truong Son, le 4 avril dernier à Cân Tho, la ville qui l’a vue grandir. Une union qui découle de leur passion commune pour ce jeu.

Leur histoire débute en 2008, lorsque Pham Lê Thao Nguyên fait ses premiers pas en sélection nationale. Ils passent alors beaucoup de temps ensemble et se prennent d’affection l’un pour l’autre. Leur aventure se poursuit six ans durant avant de décider de passer à l’étape suivante : le mariage.

Ne reste plus qu’à espérer que le «couple en or des échecs vietnamiens» - comme la presse se plaît à les surnommer - fera des étincelles à la Coupe du monde d’échecs et par la suite.

Trois Vietnamiens à Bakou

Lê Quang Liêm et Nguyên Ngoc Truong Son et Pham Lê Thao Nguyên se sont tous trois qualifiés pour la Coupe du monde d’échecs (du 10 septembre au 4 octobre prochain à Bakou, Azerbaïdjan).
 

Thuy Hà/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Visite virtuelle de l’Opéra de Hanoï