13/11/2016 07:57
Les origines du musée remontent en 1889. Le Prince Albert 1er de Monaco envisageait de créer un laboratoire de biologie marine, et d’y exposer ses collections réunies au cours de ses multiples campagnes scientifiques. Inaugurée en 1910, la bâtisse est l’une des plus imposantes de la Principauté, et la seule à être à flanc de falaise à 85 m au-dessus de la mer.
>>Le jasmin, joyau à cinq petals
>>Mont-Blanc : la Mer de Glace fait peau neuve

Vue de la façade du musée, avec le sous-marin conçu en 1966 pour la recherche du corail rouge.

Aujourd’hui, les lieux abritent 350 espèces de poissons, soit quelques 6.000 petits et grands «pensionnaires», évoluant dans 90 bassins.

Le Musée océanographique de Monaco rassemble aujourd’hui 6.000 spécimens.

Dans le cadre d’un programme liant toutes les institutions océanographiques du monde, le musée de Monaco joue un rôle important dans la conservation des espèces menacées, et s’inscrit dans le plan de sauvegarde et la gestion durable des milieux naturels.

Un grand aquarium de 450.000 litres.

Son premier directeur fût Jules Richard, entre 1900 et 1945. Mais le plus illustre d’entre eux reste le commandant Jacques-Yves Cousteau, qui a officié entre 1957 et 1998. Depuis 2009, c’est Robert Calcagno qui est à la tête de l’institution.

Un poisson papillon au Musée océanographique de Monaco.

Le scaphandre pieds lourds de Roberto Galezzi datant de 1950.

Texte et photos : Daniel AMBROGI/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Visite virtuelle de l’Opéra de Hanoï

Le Vietnam promeut le tourisme en Australie Un programme a eu lieu le 17 août à Sydney pour présenter la beauté du Vietnam, de sa terre, de son peuple et de sa culture aux Australiens. L'événement a attiré plus de 80 entreprises opérant dans les domaines du tourisme, de l'hôtellerie et de l'aviation des deux pays.