02/12/2015 10:32
Le PSG a concédé le 1er décembre son premier match sans marquer et son troisième nul de la saison en Ligue 1, chez l'étonnant promu Angers (0-0), en ouverture d'une 16e journée où aucun but n'a été marqué non plus lors de Lorient-Nice et Nantes-Lyon.
>>Paris et Angers, sur le même podium, pas sur la même planète

L'avant-centre du PSG, Edinson Cavani, bute sur le gardien Ludovic Butelle du SCO d'Angers au stade Jean-Bouin, le 1er décembre.
Photo : AFP/VNA/CVN

Après l'avalanche des 35 buts de la précédente journée disputée le week-end dernier, le championnat de France a ainsi connu un brusque coup de froid lors de ces trois premiers matches à zéro but.

Et au premier chef son leader : le PSG, qui n'avait jusqu'alors perdu des points que contre Bordeaux (2-2) et à Reims (1-1), lors des 5e et 6e journées, voit deux séries en championnat s'arrêter : il restait sur neuf victoires d'affilée, et sur 26 matches où il marquait au moins un but à chaque fois.

Il compte désormais 14 points d'avance sur son dauphin, Caen, qui défie Monaco mercredi 2 décembre, et 15 sur Angers, toujours sur le podium.

Le PSG a poursuivi sa rotation, avec notamment Ibrahimovic débutant sur le banc, pour un résultat très mitigé, face il est vrai à une équipe très regroupée et une défense efficace, la deuxième (9 buts encaissés) derrière celle des triples champions de France (8).

Duel aérien entre le Nantais, Emiliano Sala, et Corentin Tolisso de Lyon au stade de La Beaujoire, le 1er décembre. Photo : AFP/VNA/CVN

"Les équipes comme ça, c'est pas ma tasse de thé, mais il faut reconnaître que cette équipe est très très bien organisée et qu'elle a joué avec ses principes, ses valeurs, ses qualités, a commenté Laurent Blanc. Donc bravo à eux. Il faut aussi savoir féliciter son adversaire de temps en temps et ne pas chercher ce qui n'a pas été au Paris SG".

Poteaux parisiens

Les Parisiens ont touché deux fois les montants, par Cavani (6e) et Di Maria (33e), mais ont aussi pâti des arrêts de Butelle devant Aurier (13e) et Rabiot (84e). Les Angevins ont trouvé la barre (38e), et Trapp a dû s'employer sur une tête de leur capitaine Ndoye (49e).

Le club de la capitale effectuera un second déplacement de suite, vendredi 4 décembre à Nice, tandis que le SCO se rendra à Lyon le lendemain.

Lyon justement a stoppé l'hémorragie à Nantes (10e) après trois défaites d'affilée et un naufrage à domicile (4-2 face à Montpellier vendredi dernier). La rencontre fut assez fermée et très avare en occasions, hormis cette tête de Gonalons sur la barre (33e).

L'OL reste au pied du podium (4e), un point devant Nice qui a ramené un point de Lorient (8e). Les Azuréens, qui ont fait tourner (Ben Arfa forfait, Seri, Koziello, Germain et Pied sur le banc), se sont créés les meilleures occasions mais se sont heurtés à un bon Lecomte dans les cages bretonnes.

Mercredi 2 décembre sont programmées six rencontres de cette journée qui s'achèvera jeudi 3 décembre avec Rennes-Marseille.
 
AFP/VNA/CVN

 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Visite virtuelle de l’Opéra de Hanoï