10/07/2017 09:08
Plusieurs stations de métro à Paris ont été fermées dimanche soir 9 juillet après avoir été inondées à la suite de violents orages qui ont touché la capitale où les pompiers ont été submergés d'appels, ont-ils indiqué à l'AFP.
>>Vents violents/France : 19 départements maintenus en vigilance orange
>>Orages : 28 départements en vigilance orange en fin de matinée

Certaines stations de métro, dont Saint-Michel et Montparnasse, ont été fermées, le 9 juillet à Paris. Photo : Twitter/@AntoinedeP

Une vingtaine de stations du métro parisien ont été touchées par des inondations à cause des fortes pluies qui se sont abattues brièvement sur la capitale entre 21h00 et 23h00 environ. "L'arrêt n'est pas marqué (inondations)", ont ainsi égréné pour plusieurs stations les comptes twitter des lignes de la RATP dans la soirée.

"Nous avons reçu près de 1.700 appels sur Paris et la petite couronne depuis le début des orages", a déclaré à l'AFP vers minuit le lieutenant-colonel Yannis Destable, porte-parole des sapeurs-pompiers de Paris. "Nous avons effectué 37 interventions, pas de grosses interventions, pour des épuisements d'eau, des infiltrations dans les caves", a-t-il précisé.

"Les secteurs les plus touchés ont été les 13e et 15e arrondissements de Paris et la Seine-Saint-Denis", a-t-il ajouté.

"En raison des intempéries notre centre d'appels est débordé, contactez le 18 ou le 112 uniquement si votre appel revêt un caractère d'urgence", avaient tweeté les pompiers de Paris à 22h39.

Dans la soirée, Météo France avait placé notamment Paris et plusieurs départements d'Île-de-France en vigilance orange pour des orages violents. Cette alerte a été levée vers minuit.

AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
De jeunes francophones découvrent les valeurs traditionnelles du Vietnam

L’île de Phu Quôc, une destination incontournable L’été est la saison idéale pour découvrir Phu Quôc, province de Kiên Giang (Sud), appelée par plusieurs touristes «le paradis de l'Asie» ou encore «l’émeraude de l'Asie».