11/09/2015 16:41
Les tensions croissantes entre Européens sur la crise migratoire seront au cœur d'une réunion le 11 septembre à Prague entre l'Allemagne et plusieurs pays frontalement opposés à la politique de Berlin en faveur de l'accueil des réfugiés, qui continuent d'affluer sur les routes d'Europe.
>>Les premiers réfugiés arrivent en France
>>L'Allemagne veut ouvrir encore plus les portes aux migrants
 
La rencontre doit se tenir entre les chefs de la diplomatie des pays du groupe de Visegrad (Pologne, République tchèque, Slovaquie et Hongrie) et leurs homologues allemand et luxembourgeois, dont le pays assure la présidence tournante de l'UE. Elle "va contribuer à une meilleure compréhension mutuelle parmi les membres de l'UE au sujet des différentes positions sur les manières de résoudre la crise migratoire", a assuré le 10 septembre le ministère tchèque des Affaires étrangères.

Les signes de tension se sont multipliés jeudi 10 septembre en Hongrie, en Roumanie et en Slovaquie, mais aussi au Danemark, en Autriche et en Macédoine, au lendemain d'un appel vibrant du président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker à l'"audace" et à "l'humanité" des membres de l'UE.

Des familles de migrants le 10 septembre dans le secteur de Röszke, principal point de passage entre la Hongrie et la Serbie. Photo : AFP/VNA/CVN

D'autant que le flot ininterrompu de réfugiés, souvent partis de Syrie ou d'Irak, est loin de se tarir.

Quelque 22.500 nouveaux arrivants, dont un très grands nombre de Syriens ayant traversé la mer à partir de la Turquie, ont été enregistrés depuis le soir du 7 septembre sur l'île grecque de Lesbos, en mer Égée, tandis qu'un nombre record de passages a été signalé le 10 septembre entre la Serbie et la Hongrie, ainsi qu'à la frontière avec l'Autriche. Celle-ci a dû suspendre sine die ses liaisons ferroviaires avec la Hongrie en raison de la "congestion massive" de son réseau face à l'afflux de migrants désireux de se rendre en Allemagne.

La politique de Budapest, qui s'apprête à déployer l'armée pour fermer hermétiquement sa frontière avec la Serbie, pousse les candidats à l'exil à accélérer leur marche à travers les Balkans de peur qu'il ne soit bientôt trop tard.

Dans le secteur de Röszke, principal point de passage entre les deux pays, des cars affrétés par les autorités hongroises embarquent les réfugiés par centaines pour les conduire dans des camps de premier accueil.
 
AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Visite virtuelle de l’Opéra de Hanoï

Huê, la splendide cité royale du Vietnam Huê (province centrale de Thua Thiên-Huê) est considérée comme le cœur du patrimoine culturel national. Alanguie au bord de la rivière Huong (rivière des Parfums), la ville est une belle indolente à l’histoire ancienne.