23/01/2016 11:28
Le nombre de touristes étrangers à Hô Chi Minh-Ville est en constante augmentation chaque année.
>>Lancement du programme de stimulation du tourisme 2016
>>Œuvrons ensemble pour l’environnement touristique de Hô Chi Minh-Ville

En effet, il a été estimé à 4,7 millions de personnes en 2015, soit une hausse de 7% par rapport à  2014. Toutefois, les experts indiquent que cette augmentation n’est pas si impressionnante que cela, et que la promotion du tourisme mériterait de trouver de nouvelles activités attirantes.

Organiser des événements à dimension internationale

Ces dernières années,  les festivals à portées touristiques tels que l’exposition internationale du tourisme, le festival des fruits du Sud, ou celui portant sur la gastronomie, n’ont attiré que des touristes locaux. Les étrangers s’en sont désintéressés et ont même «boudé» Hô Chi Minh-Ville. Sachez que ces événements existent depuis plus de dix ans, mais n’ont guère évolué !

 Les touristes étrangers s’intéressent au concert à Hô Chi Minh-Ville.

En revanche, la ville de Dà Nang (Centre) possède un événement touristique de grande envergure grâce à son «Festival international de feux d’artifice». La province de Lâm Dông (hauts plateaux du Centre) a également deux activités reconnues à travers le monde : le «Festival des fleurs de Dà Lat» et le «Festival des thés».

Ces événements sont toujours attendus par les touristes vietnamiens et étrangers. Nguyên Trong Hoa, directeur général adjoint de Saigontourist, a indiqué : "Si vous trouvez toutes les informations sur le «Festival international de feux d’artifice» à Dà Nang, vous comprenez que deux mois avant cet événement, tous les hôtels affichent complets".

En outre, les tarifs des chambres sont multipliés par deux ou trois fois. "Ainsi, on peut imaginer que si Hô Chi Minh-Ville avait un événement touristique d’une telle portée, le nombre de touristes augmenterait", a-t-il indiqué.

Il a ajouté : "Notre ville dispose de patrimoines culturels traditionnels comme le Đờn ca tài tử (Chansons des amateurs). Donc, elle peut combiner tous ses atouts pour organiser un événement culturel-touristique international comme un «Festival de musique» des pays où les artistes mondiaux se concentreraient sur la mise en valeur d’œuvres majeures".

On pourrait penser aussi que le district suburbain de Cân Gio, qui possède de bonnes conditions naturelles (mer, forêt, climat sain...) et une population encore modeste, serait capable d’organiser par exemple un triathlon international. Ces événements attireraient les touristes étrangers en basse saison. Avec ces manifestations culturelles, sportives et touristiques, l’affluence des touristes internationaux à Hô Chi Minh-Ville serait décupler.

Mais pour accroître ces fréquentations de touristes étrangers, il est nécessaire de passer par des activités promotionnelles concrètes, détaillées et minutieuses. Le plus important est d'augmenter la promotion du tourisme dans des lieux où les touristes se massent. C’est d’ailleurs le cas de l'aéroport international de Tân Son Nhât.

D'après Âu Uyên Phuong, chef adjointe de l'agence de voyages Saigontourist, l'aéroport de Tân Son Nhât est l'endroit idéal pour promouvoir le tourisme dans la ville. Pourtant, ses salles d’attente ne montrent pas un beau visage.

En effet, on n’y voit que des clips sur la sécurité de l'aéroport. Ainsi, le Service municipal du tourisme doit coopérer avec l'aéroport afin d’améliorer les activités de promotion de l'image de la mégapole du Sud. Cela semble indispensable au moment où la tendance est aux voyages «d’aventures». Cette nouvelle clientèle doit trouver les informations nécessaires sur place.

Identifier des marchés phares

Cette année, la ville tentera de promouvoir son image auprès de différents marchés : au Japon, en République de Corée et en Chine, mais aussi en Asie du Sud-Est (Singapour, Malaisie, Indonésie, Thaïlande). Ce sera aussi le cas en Europe (France, Allemagne, Grande-Bretagne, Pays-Bas). Selon les agences de voyages, le Service du tourisme de Hô Chi Minh-Ville devrait avoir un plan de promotion spécifique approprié à chaque marché. 

Ainsi, les touristes pourront goûter à différents types de voyages. Par exemple, les Japonais privilégient le tourisme de type MICE (tourisme combiné avec les affaires) ainsi que le tourisme expérimental (comprendre la beauté de la vie au quotidien et observer la population locale). De leur côté, les Coréens ont tendance à visiter les monuments historiques et culturels comme des temples et participer aux fêtes traditionnelles. C’est pourquoi, il faut élaborer différentes stratégies touristiques.

Ngô Thi Thu Huyên, de la compagnie aérienne nationale Vietnam Airlines, a conclu avec ces mots : «Nous avons contacté l'Association du tourisme du Japon. Nous constatons qu’elle a des produits pour chaque marché. Cela l’a aidée à définir de nouvelles orientations, ainsi qu’à disposer facilement d’activités festivalières pour leur clientèle. Alors, Hô Chi Minh-Ville doit aussi élaborer des approches similaires».
 
Texte et photo : Quang Châu/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Visite virtuelle de l’Opéra de Hanoï

Son La : immersion dans le village H'mông de Hua Tat Hua Tat fait partie du district de Vân Hô, province montagneuse de Son La (Nord). Ce village compte près de 140 foyers, la plupart de l’ethnie minoritaire H'mông. Depuis quelques années, c’est une destination très appréciée des touristes.