21/01/2016 11:42
La chancelière allemande Angela Merkel a insisté le 20 janvier sur le fait qu'une solution européenne était nécessaire pour résoudre l'actuelle crise des réfugiés, malgré les appels à limiter l'afflux des réfugiés de la part des conservateurs de son parti.
>>L'Allemagne a accueilli 1,1 million de demandeurs d'asile en 2015

La chancelière allemande Angela Merkel.
Photo : AFP/VNA/CVN
Assistant à une conférence de ses alliés en Bavière, la CSU (Union chrétienne-sociale), Mme Merkel a une fois de plus rejeté un changement de politique rapide incluant l'établissement d'une limite supérieure au nombre des réfugiés entrant en Allemagne.

La chancelière a indiqué qu'elle voulait réduire les arrivées de réfugiés "de manière appréciable et durable", mais a répété qu'afin de parvenir à ce but, il faudrait commencer à combattre les causes de la fuite et trouver une solution européenne de la crise.

"Il est de la plus haute importance de se parler les uns aux autres en des temps si difficiles" même s'il y a des opinions différentes, a-t-elle insisté, faisant allusion aux différences existantes avec le parti frère de la CSU concernant la question des réfugiés.

La chancelière allemande fait face à une pression renouvelée de la part des conservateurs de son propre parti pour réduire le nombre des demandeurs d'asile arrivant en Allemagne, après qu'un afflux record de plus d'un million l'an dernier a réduit le soutien dont elle bénéficiait. La CSU a demandé un maximum de 200.000 migrants par an et pousse à une solution gouvernementale rapide du problème des réfugiés.

"Si l'Autriche introduit un plafond, il y aura plus de réfugiés venant en Allemagne", a lancé le dirigeant de la CSU, Horst Seehofer.

Xinhua/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Visite virtuelle de l’Opéra de Hanoï

Ha Long, le dragon alangui a bien pris son envol Ces dernières années, la province de Quang Ninh (Nord) a obtenu de bons résultats dans le développement de ses infrastructures, notamment les complexes de villégiature et de loisirs. En la matière, la ville de Ha Long fait figure d’exemple.