21/01/2016 22:06
Les autorités indonésiennes ont renvoyé le 21 janvier dans leur pays dix pêcheurs vietnamiens qui avaient pénétré par mégarde dans sa zone maritime économique exclusive.
>>Postes de radiocommunication en mer pour pêcheurs
>>Quang Binh : sauvetage d'un Chinois sinistré en mer
>>Le Vietnam demande à la Thaïlande de clarifier l’attaque armée contre ses bateaux de pêche

L’ambassadeur Hoàng Anh Tuân (2e à droite) et les pêcheurs avant leur retour au Vietnam. Photo: VNA/CVN

L’ambassadeur du Vietnam en Indonésie, Hoàng Anh Tuân, s’est rendu à l’aéroport international Sukarno Hatta pour faire ses adieux aux pêcheurs qui sont rapatriés par voie aérienne.

Ces pêcheurs ne parlent aucune langue étrangère et ont des connaissances juridiques limitées sur les zones maritimes où ils sont autorisés (ou non) d’exercer leur activité.

D'origine des provinces vietnamiennes de Ninh Binh (Nord) , Binh Dinh (Centre), Kiên Giang et Tiên Giang (Sud), ils ont violé les eaux indonésiennes en allant pêcher au large et sont détenus pendant quelques mois à deux ans selon leur poste de travail à bord.

Rappelant les efforts de l’ambassade pour obtenir le retour le plus vite possible des pêcheurs, l’ambassadeur Hoàng Anh Tuân a souligné qu’ils doivent respecter la loi indonésienne comme la loi vietnamienne pour ne pas commettre des infractions similaires.

Le diplomate a également fait savoir qu’au moins 30 pêcheurs vietnamiens seraient renvoyés d’ici au Têt, le Nouvel An lunaire. Le premier renvoi en 2016 a eu lieu le 20 janvier où trois pêcheurs vietnamiens détenus en Indonésie ont été rapatriés.

Selon l’ambassade du Vietnam, en 2015, l’Indonésie a intercepté 59 bateaux de pêche et 659 pêcheurs vietnamiens, soit le triple des années précédentes.

VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
De jeunes francophones découvrent les valeurs traditionnelles du Vietnam

Circuit : «I Love Huê», entre tourisme expérientiel et responsabilité sociale Animée par son grand amour pour Huê et son désir de faire connaître l’ancienne capitale impériale au plus grand nombre, Nguyên Huong Liên, originaire de la province de Quang Tri (Centre), a inauguré en 2014 le tour «I Love Huê». Le but est d’associer le tourisme expérientiel et les activités en faveur de la communauté.