13/12/2015 17:11
Le Japon et l’Inde vont coopérer dans le cadre du Sommet de l’Asie de l’Est (EAS) afin de promouvoir une structure régionale équilibrée et ouverte, contribuant à la garantie de la sécurité de la navigation maritime dans la région.
>>Exposé sur la Mer Orientale en République tchèque
>>Le Vietnam se coordonne avec l’ASEAN pour garantir la paix en Mer Orientale

Le Premier ministre indien Narendra Modi (droite) et son homologue japonais Shinzo Abe, le 12 décembre à New Delhi. Photo : AFP/VNA/CVN

Il s’agit d’un point de la déclaration commune publiée à l’issue de la rencontre, le 12 décembre à New Delhi, entre le Premier ministre indien Narendra Modi et son homologue japonais Shinzo Abe. Les deux chefs de gouvernement ont également affirmé le soutien de Tokyo et de New Delhi de la liberté de la navigation maritime et aérienne ainsi que d'un commerce maritime sans entraves.

S’agissant de l’importance vitale des lignes maritimes en Mer Orientale pour la sécurité énergétique et le commerce régional, les deux Premiers ministres ont appelé toutes les parties concernées à éviter tout acte unilatéral susceptible d’entraîner des tensions dans la région. Ils ont insisté sur la nécessité de régler de manière pacifique les différends, ainsi que du respect par tous les pays du droit international, notamment des règles de la navigation maritime.

Une application complète et stricte de la Déclaration sur la conduite des parties en Mer Orientale (DOC) et ​l'achèvement rapide des négociations ​du Code de conduite en Mer Orientale (COC) sur la base du consensus contribueront à la paix et à la stabilité de la région. Le Japon et l’Inde sont convenus d’organiser régulièrement des consultations sur les questions en relation avec la sécurité de la navigation maritime et des lignes maritimes.


VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Visite virtuelle de l’Opéra de Hanoï

Son La : immersion dans le village H'mông de Hua Tat Hua Tat fait partie du district de Vân Hô, province montagneuse de Son La (Nord). Ce village compte près de 140 foyers, la plupart de l’ethnie minoritaire H'mông. Depuis quelques années, c’est une destination très appréciée des touristes.